Hugo Marsan

De son enfance, Hugo Marsan aime raconter sa grand-mère maternelle dont il a choisi le nom comme pseudonyme : MARSAN. Elle était « cheffesse de gare » comme elle aimait à le souligner. La gare de chemins de fer secondaires qu’elle dirigeait était située à l’entrée de Dax (où Hugo Marsan est né), ville thermale des Landes. La petite gare jouxtait le cimetière. Lorsque la ligne de train fut supprimée, les grands-parents continuèrent à loger dans la gare désaffectée. La grand-mère adorait que les gens s’arrêtent chez elle après les enterrements. Hugo écoutait ces conversations où, très jeune, il recevait l’écho de toutes les tragédies et de tous les secrets d’une société provinciale. Quand elle ne parlait pas, la grand-mère lisait. Autodidacte, elle se passionnait pour l’histoire et la politique.
Après quatre ans passés à l’École normale de Dax, Hugo Marsan fit des études de lettres à Lyon puis à Paris. Au retour de ses années de service militaire en Algérie, en 1962, il s’installa à Paris où il vit depuis lors. Il abandonna l’enseignement en 1982 pour se consacrer au journalisme. Pendant douze ans, il dirigea le service Culture de Gai Pied, journal d’information et de culture sur les homosexualités, d’abord mensuel puis hebdomadaire et qui, de 1979 à 1992, joua un rôle prépondérant dans l’émergence de l’identité et de la liberté d’une communauté marginalisée. Il collabora à de nombreuses revues littéraires. Son expérience la plus créative et la plus enrichissante, tant sur le plan littéraire qu’amical, fut de partager, pendant huit ans, l’aventure de la revue Nouvelles, nouvelles.
Il est critique littéraire au Monde des Livres, au Magazine littéraire et collabore à la NRF, à Page des libraires et à Encres vagabondes.

Tirage de tête

Le Balcon d’Angelo
Trente exemplaires sur vergé Ingres numérotés de 1 à 30, signés par l’auteur. Format 14 cm x 22 cm. 128 pages. En vente chez l’éditeur : 200 F.

Chez d’autres éditeurs

romans

Le Désir fantôme, Mercure de France, coll. « Bleue », 1999

Les Absents, Mercure de France, coll. « Bleue », 1995

Le Labyrinthe au coucher du soleil, Ramsay, 1990

La Troisième Femme, Acropoles, 1986

essais

La Vie blessée : sida, l’ère du soupçon, Maran Sell, 1989

La Femme sandwich, Acropole, 1987

Un Homme, un homme, Acropole, 1983

recueils de nouvelles

Le Troisième Sous-sol, Rocher, coll. « Nouvelle », 1997

Monsieur désire, Zulma, coll. « Vierge folle », 1992

Saint-Pierre-des-corps, Persona, 1985