Ki no Tsurayuki

Ki no Tsurayuki, né et 872 et mort en 946, est le plus illustre poète de son siècle. Familier des souverains, on lui doit d’avoir imposé l’usage de la langue des femmes, le japonais et non le chinois, langue administrative et officielle, dans la littérature japonaise.