Approches de Paul Celan

Critique, linguistique

Édition établie et présentée
par Jean-Yves Masson

192 p.

17,00 €

ISBN : 978-2-86432-825-4

Parution : octobre 2015

Universellement reconnue comme une œuvre majeure du xxe siècle, la poésie de Paul Celan est d’une redoutable difficulté. Les énigmes dont elle est peuplée font partie de la fascination qu’elle exerce sur les lecteurs, mais ont aussi suscité des interprétations éminemment contradictoires. Comment faut-il la lire ?
Le présent volume réunit l’ensemble des essais critiques que Stéphane Mosès a consacrés au fil du temps à l’œuvre de Celan, dont bon nombre sont des lectures minutieuses de quelques-uns de ses poèmes les plus importants. Mis bout à bout, ils suivent le poète de son premier recueil (Pavot et mémoire, 1952) jusqu’au dernier (Enclos du temps, posthume, 1976), et frappent par la cohérence de l’interprétation qu’ils dessinent. Pour Stéphane Mosès, la poésie de Celan est une réponse à une vision du monde où les concepts fondamentaux de Création, de Révélation et de Rédemption, hérités de la tradition juive, sont devenus inintelligibles sans pour autant s’effacer. Face à ce que Gershom Scholem a nommé « le néant de la Révélation », cette poésie n’est pas un processus conceptuel mais l’accomplissement, dans l’espace sensible des mots du poème, de « l’opération par laquelle le souffle se transforme en voix ».

 

 

Table

 

Présentation de Jean-Yves Masson

 

Pavot et mémoire

Le festin des dieux : un thème mythologique

chez Paul Celan et Ingeborg Bachmann

Paul Celan traducteur

La poétique de la mémoire chez Paul Celan

L’inscription de la catastrophe

Stations de lecture dans la parole tardive

Else Lasker-Schüler, Rose Ausländer, Paul Celan :

trois poèmes sur Jérusalem

« Le passage des trompettes »

 

Annexes

Quelques mots sur mon père, par Emmanuel Moses

Les anges de Paul Celan

Six poèmes de Paul Celan traduits par Stéphane Mosès

Note sur l’Entretien dans la montagne

Extrait

.

 

 

Revue de presse

Art press, 22 janvier 2016, par Laurent Perez

« Comment avez-vous pu vous décider à écrire dans la langue de vos bourreaux ? ». À cette question que tout jeune, il avait osé lui poser, le philosophe Stéphane Mosès n’a pas cessé de chercher la réponse que Paul Celan ne lui avait pas faite. Approches de Paul Celan réunit l’ensemble de ses travaux... Lire la suite

Le Point Références, janvier 2016, par Sophie Pujas

Relire Celan

On pourrait plaider sans exagération que le poète Paul Celan fut l’une des victimes tardives de la barbarie nazie. Son suicide, en 1970, mit fin chez ce survivant à un déchirement intérieur insupportable hérité de la guerre… Celan naît en 1920 au sein de la communauté juive de Czernowitz, capitale de la Bucovine,... Lire la suite

La Liberté, 7 novembre 2015, par Alain Favarger

Suivi à la lettre

Sortie d’un bel essai du regretté germaniste et philosophe Stéphane Mosès (1931-2007). Professeur à l’Université hébraïque de Jérusalem, l’intellectuel a consacré une part majeure de son temps à explorer l’œuvre de penseurs et d’écrivains juifs majeurs du XXe siècle, comme Emmanuel Levinas, Gershom Scholem ou Walter Benjamin. Il s’est aussi beaucoup... Lire la suite

Radio et télévision

Chronique « 2 minutes papillon » par Géraldine Mosna-Savoye dans « Les Nouveaux chemins de la connaissance » d’Adèle Van Reeth, France Culture, 9 octobre 2015.