brouhaha
Brouhaha
Les mondes du contemporain

Critique, linguistique

224 p.

15,80 €

Epub : 11,99 €

PDF : 11,99 €

ISBN : 978-2-86432-853-7

Parution : février 2016

Tout est parti d’un constat : des mondes d’une très grande diversité se sont reconnus et se reconnaissent dans un nom, le contemporain, pour dire un nouveau rapport au temps et à l’espace. Ce mot, par lequel des communautés se désignent, s’est imposé dans tous les domaines de la vie commune, dans tous les univers de discours et, c’est une première, sur l’ensemble de la planète.

Lorsqu’on entreprend d’enquêter sur le contemporain, c’est donc une myriade de données, parfois contradictoires, qui s’impose. Un véritable brouhaha. Mais de ce brouhaha, une dynamique se dégage ; une dynamique de décentrement, de débordement, de décadrage, instituant un nouvel imaginaire.

Toutes les histoires documentées dans cet essai retrouvent ce mouvement. Ainsi de la massification et de la différenciation des sociétés qui ne se laissent plus discipliner dans les concepts politiques hérités de la modernité. Ainsi de la production et de la transmission du savoir, plus horizontales et diffuses, opérant à travers des modes plus démocratiques et moins élitistes. Ainsi du temps vécu comme une concordance de temporalités à l’ère hypermédiatique. Ainsi des formes artistiques et des productions culturelles qui, s’affranchissant de leurs supports et de leurs cadres habituels, rendent indistincts le dedans et le dehors, l’acteur et le spectateur, la production et la publication. Ainsi de la pensée du monde, qui est désormais une pensée des mondes.

En six stations qui sont autant de mots-clés du contemporain (exposition, médias, controverses, publication, institutionnalisation, archéologie), cet essai s’attache à décrire les transformations actuelles des formes culturelles et des visions de l’histoire.

 

Bibliographie hypertextuelle

Extrait

 

Conférence, dans le cadre du colloque international de Figura (Centre de recherche sur
le texte et l’imaginaire, UQAM) « L’imaginaire contemporain. Figures, mythes et images », le 25 avril 2014

 

Le Tiers livre, François Bon

Revue de presse

La vie des idées.fr, 29 juin 2016, par Florian Mahot Boudias

Comment rendre compte de notre expérience du contemporain ? À travers une analyse transhistorique d’une catégorie encore largement mésestimée dans l’histoire des arts et les études littéraires, L. Ruffel décrit l’utopie d’un XXIe siècle multiple, pluriel et complètement démocratique.

Lire l’article

L’Humanité, 24 mars 2016, par Alain Nicolas

Le brouhaha du contemporain

Ce mot, dans lequel se reconnaissent des univers multiples, ne cesse d’interroger.

Le contemporain ne cesse d’inquiéter. Cela étonne, alors que le mot devrait aller de soi, signaler sans autre forme de procès un rapport à un temps partagé. C’est le cas quand on l’emploie comme adjectif, pour rappeler que... Lire la suite

artpress, 1er avril 2016, par Emmanuel Tibloux

L’expérience de la culture est toujours une expérience du temps. Pour nous les très tard venu-e-s, femmes et hommes occidentaux du début du 21e siècle,  qui arrivons après les grandes méditations sur le temps du siècle précédent (de Proust à Heidegger, en passant par Joyce, Bataille ou Pasolini), cette expérience est plus intense et plus... Lire la suite

Diacritik, 16 février 2016, par Johann Faerber

Français, un effort encore pour être contemporains

Lire l’article

Les Inrockuptibles, 2 février 2016, par Jean-Marie Durand

Dans un essai stimulant, Lionel Ruffel s’intéresse au « contemporain » et à ses divers accès et acceptions actuels.

Si, comme le suggérait Bruno Latour en 1991, « nous n’avons jamais été modernes », avons-nous jamais été « contemporains » ? Dans quel temps vivons-nous aujourd’hui ? L’une des manières possibles de répondre à ces interrogations... Lire la suite

Radio et télévision

« Les Glaneurs », par Fabrice Kada, Musiq3 (RTBF), 11 mars 2016.

« La Grande Table », par Caroline Broué, France Culture, 17 février 2016.

« Suivez mon regard », par Jean-Max Colard, France Musique, 8 février 2016.

Annexes

brouhahaT1brouhahaT2brouhahaT3

Compte-rendu dessiné par Olivier Crepin, doctorant, auteur et éditeur, de la soirée Brouhaha à la Maison de la Poésie – Scène littéraire le jeudi 18 février 2016, avec étudiant.es du Master de création littéraire Université Paris 8 Saint-Denis et de SPEAP / Programme d’expérimentation en arts et politique, l’Encyclopédie de la parole, Emmanuelle Pireyre, Gilles Weinzaepflen et Mazen Kerbaj. Il y avait aussi ce soir-là Jérôme Game et Chloé.