eternite_et_historicite
Éternité et historicité

Philosophie

Traduit du tchèque par Érika Abrams

160 p.

18,25 €

ISBN : 978-2-86432-595-6

Parution : avril 2011

Éternité et historicité apporte, au débat entre l’existentialisme et le marxisme sur l’idée de l’homme, une contribution qui aurait mérité de prendre place dès sa rédaction, en 1947, à côté de L’existentialisme est un humanisme de Sartre, la Lettre sur l’humanisme de Heidegger et Existentialisme ou marxisme ? de Lukács.
Ce volume – un des très rares livres conçus par Patočka lui-même en tant que tels – porte l’empreinte des circonstances dramatiques dans lesquelles il a vu le jour : esquissé à l’ombre portée de la guerre à peine finie et des changements politiques alors imminents à l’Est, il s’inscrit dans le feu d’une polémique déclenchée par la publication du testament philosophique d’Emanuel Rádl, principal élève du grand humaniste que fut T. G. Masaryk. Le texte sera ensuite élargi, dans le prolongement du cours de 1947 sur Socrate, à un dialogue avec Scheler, Husserl, Heidegger, Sartre et Jaspers, mais il devra attendre jusqu’en 1987 pour connaître une première édition et vingt ans encore avant de paraître enfin sous sa forme intégrale.
Illustration et défense de la possibilité d’une « éthique réellement historique », le texte se lit aujourd’hui comme une étape essentielle sur le chemin qui conduit au « socratisme politique » du propre testament de Patočka.

Revue de presse

Libération, 31 mars 2011, par Robert Maggiori

Patočka, Prague à l’âme

Le philosophe s’attache à la recherche du sens de soi et du monde, y compris chez l’homme sans histoire.

On avait procédé à de nombreuses arrestations, expulsé des intellectuels étrangers, inventé mille chicanes pour qu’autour du monastère de Břevnov la circulation soit impossible. Les agents de la Sécurité (Štátna Bezpečnost)... Lire la suite