Georges-Henri Pingusson
Architecte, 1894-1978

Art, architecture, cinéma

24 x 22 cm. 300 illustrations dont un cahier couleur de 32 pages

416 p.

50,71 €

ISBN : 978-2-86432-480-5

Parution : octobre 2006

Georges-Henri Pingusson est l’une des figures les plus marquantes et les plus originales du Mouvement moderne en France. En cinquante ans de carrière, cet architecte aborde tous les programmes et développe, dès les années 1930, un style très personnel, qui le distingue de tous ses contemporains.
Sensible, à la fin des années 1920, à la problématique du régionalisme – il construit plusieurs villas sur la Côte basque et la Côte d’Azur –, Pingusson obtient une reconnaissance internationale avec la livraison, en 1932, de l’hôtel Latitude 43 à Saint-Tropez, œuvre atypique et ingénieuse, où l’architecte met en place le système de l’éclairage bilatéral. Au centre du débat sur l’architecture moderne entre les deux guerres, Pingusson refusera cependant de céder à la logique de la production de masse après 1945.
En 1953, Georges-Henri Pingusson est choisi, par l’association d’anciens déportés « Le Réseau du Souvenir », pour la conception du Mémorial des martyrs français de la déportation, situé à la pointe de l’île de la Cité à Paris. Livrée en 1961, cette œuvre est considérée comme l’une des plus fortes de l’architecture d’après-guerre.
À la fois leçon d’architecture et lieu de mémoire, cet aménagement témoigne de la culture et de la sensibilité de son concepteur.
L’ouvrage à paraître est la première monographie consacrée à Georges-Henri Pingusson. Il est issu d’une thèse de Doctorat en Histoire de l’art, soutenue en 1998 à l’université de Paris-Sorbonne. L’auteur s’est principalement appuyé, pour son étude, sur le fonds d’archives laissé par l’architecte. Cet exceptionnel ensemble de dessins et de documents écrits, ouvert tardivement aux chercheurs, avait jusqu’alors été peu exploité. D’autres sources ont également été consultées, notamment pour l’histoire du Mémorial, dont la reconstitution minutieuse a été rendue possible grâce au récent dépôt des archives du « Réseau du Souvenir » aux Archives nationales.

Revue de presse

Casabella 767, 1928-2008, juin 2008 (en italien)

Georges-Henri Pingusson Architecte, 1894-1978

Pingusson è una figura centrale nella cultura architettonica francese del Novecento, alla quale ha notevolmente contribuito con la realizzazione sia di numerose ville sulla Costa Azzurra e sulla Costa Basca negli anni Venti e Trenta, sia dell’innovativo Hôtel Latitude 43 inaugurato a Saint-Tropez nel 1932, ma soprattutto con la creazione dell’emozionante... Lire la suite

L’Architecture d’aujourd’hui, novembre 2007, par Richard Klein

On ne peut attacher à mon nom une forme de doctrine étroite, ni un système, je ne fus ni fonctionnaliste militant, ni un expressionniste ramenant à la plastique seule la finalité de l’architecture, car je voyais dans la forme l’aboutissement d’une chimie complexe où tous les composants avaient apporté leur distillation, leur parfum.

Tous... Lire la suite

Archiscopie, octobre 2007, par Armelle Lavalou

La monographie consacrée à Georges‑Henri Pingusson parue en 2006, un épais volume à l’italienne lourd de 450 pages et 250 illustrations, comble un vide. Rien n’existait jusqu’alors sur l’œuvre de ce héraut discret de l’architecture moderne, actif de la fin des années vingt au début des années quatre-vingt, auteur de deux œuvres majeures, l’hôtel Latitude... Lire la suite

Techniques & architecture, décembre 2006, par Emmanuel Vicarini

Une somme ! Un ouvrage dont tout architecte rêve qu’un jour l’on consacre à son œuvre. Un livre où nous voyons les trois vies de G.-H. Pingusson s’entremêler. Enfant choyé, broyé par la der des der, cet ingénieur architecte, disparu voilà près de trente ans, après plus de 53 ans d’exercice, fut reconnu d’emblée par Le... Lire la suite

Libération, 7 décembre 2006

Première monographie de l’architecte clermontois (1894-1978), figure du mouvement moderne français, concepteur, entre autres, du mémorial des Martyrs français de la déportation, sur l’île de la Cité, à Paris. Ni fonctionnaliste ni expressionniste, Pingusson se voulait « un créateur indépendant, novateur et traditionnel à la fois ».

Lire la suite

Radio et télévision