giulio_carlo_argan
Giulio Carlo Argan (1909-1992)
Historien de l’art et maire de Rome

Art, architecture, cinéma

192 p.

20,29 €

ISBN : 978-2-86432-940-2

Parution : janvier 1999

Paru aux éditions de la Passion

 

Plutôt qu’une sage biographie, un livre trop linéaire pour un personnage hors du commun, l’ouvrage que nous avons souhaité présenter au public français situe la vie et l’œuvre immense de Giulio Carlo Argan à travers son énergie intellectuelle, l’originalité de ses thèses sur l’art, l’importance de la politique et de l’action militante jamais absentes, enfin le raffinement littéraire de ses écrits.
Giulio Carlo Argan a connu tous les historiens de l’art : de Venturi père à Erwin Panofsky, en passant par Rudolf Wittkower, Roberti Longhi, la plupart des peintres dont Picasso, tous les architectes (Walter Gropius, Le Corbusier, Frank Lloyd Wright), et de nombreux écrivains et philosophes (Jean-Paul Sartre, Georg Lukács). Il nous parle de tous ces personnages rencontrés au cours de sa vie dans l’une des dernières interviews accordées, ici intégralement reproduite.
La traduction d’une thèse italienne permet de mieux apprécier l’origine des intérêts philosophiques et des grandes lignes directrices de la pensée de Giulio Carlo Argan au cours de soixante années d’activité.
Une bibliographie complète, soit plus de 1 000 références, montre l’ampleur de la réflexion de l’historien et critique d’art. De son premier article datant de 1930 sur Palladio aux derniers articles qu’il put rédiger, Giulio Carlo Argan n’a eu de cesse de réfléchir sur le mouvement générale de l’art dans toutes ses composantes (peinture, sculpture, architecture, design, média…), d’interroger la réalité présente, et surtout de participer activement aux batailles de son temps.
Et comme un ultime combat, de 1976 à 1979, il fut le maire de Rome…