la_contagion
La Contagion

Terra d’altri

Roman traduit de l’italien
par Françoise Antoine

336 p.

24,00 €

ISBN : 978-2-86432-788-2

Parution : avril 2015

Dans un immeuble populaire, au cœur des borgate de Rome, vivent Chiara et son mari Marcello, ancien bodybuilder entre deux sexes, Francesca, handicapée militante, Bruno supporter de la Roma aux arrêts domiciliaires. Et puis il y a aussi Gianfranco, dealer qui veut s’élever, Eugenio, dit la Toupie, qui travaille dans un atelier et se découvre amoureux de sa colocataire, prostituée. Dans ce paysage romain fait de bouts de campagne, de villages et de lambeaux de métropole, dans le bric-à-brac d’un présent bouillonnant, il y a tant d’autres figures encore toutes défoncées par la vie, toutes défoncées comme la vie…

Les borgate sont le laboratoire des transformations les plus profondes de la société italienne, et, plus largement, européenne : on y assiste à la contagion des modes de vie qui rend toute division de la société en classes à la fois simpliste et aveugle.

Roman baroque, excessif, destructeur, provocateur, La Contagion est une arche de Noé, une nef des fous, un volcan d’énergies qui fait ruisseler sur ses pentes, les styles et les genres, les vies et les langues, les corps et les rêves. C’est trop peu de dire qu’on n’en sort pas indemne. On n’en sort pas.

Extrait

 

Comédie du Livre – Vendredi 27 mai 2016

Une autre Rome : Marco Lodoli et Walter Siti, écrivains d’une ville (rencontre animée par Oriane Jeancourt, avec la participation de Louise Boudonnat)

Vidéo de la librairie Mollat

Revue de presse

Liberté hebdo, 4 septembre 2015, par Alphonse Cugier

La rue sans joie

Un immeuble dans des quartiers de la périphérie de Rome nommés borgate, noyaux urbains construits sous le fascisme pour les familles délogées du centre-ville et qui, depuis, ont vu se développer aux alentours une urbanisation sauvage. L’auteur s’intéresse aux locataires du n°13 de la Via Vermeer. Parmi eux, au rez-de-chaussée, Simona... Lire la suite

Le Monde des livres, 10 juillet 2015, par Fabio Gambaro

Dérive italienne

Walter Siti aime ausculter en profondeur les contradictions et les zones d’ombre. Pour son nouveau roman, La Contagion, il s’aventure dans les bas-fonds des borgate de Rome. Autrefois, dans ces périphéries dégradées, Pasolini avait cru déceler une forme d’insubmersible vitalité. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Dans ce livre grouillant d’histoires et de... Lire la suite

Les Lettres françaises, 9 juillet 2015, par Anaïs Heluin

Peste italienne

Cocaïnomane bodybuildé, homosexuel aux ambitions cinématographiques régulièrement déçues et prostitué intermittent, Marcello est une des célébrités de l’escalier A d’un immeuble de la via Vermeer. Lequel, peu importe. Dans la borgata – faubourg de la ville de Rome – où le romancier italien Walter Siti situe La Contagion, tous les HLM se ressemblent.... Lire la suite

Radici, juillet 2015

Dans un HLM, au cœur des borgate de Rome, les quartiers périphériques, vivent Chiara et son mari Marcello, ancien bodybuilder entre deux sexes, Francesca, handicapée militante, Bruno supporter de la Roma aux arrêts domiciliaires, Gianfranco, leader qui veut s’élever, Eugenio, dit la Toupie, qui travaille dans un atelier et est amoureux de sa colocataire, prostituée.... Lire la suite

Transfuge, juin 2015, par Romane Lafore

Rome volcanique

Walter Siti, avec La Contagion, livre un roman baroque au cœur d’une Rome des fous.

Depuis trois ans, il est traduit en France, et sur les tables des librairies, son noms aux accents anglophones vient lancer de fausses pistes : Walter Siti – prononcé « Valter » –, éminent auteur italien, Romain d’adoption... Lire la suite

Le Matricule des anges, juin 2015, par Éric Dussert

Vita nostra

Enquêtant dans les « borgate » romains, Walter Siti accumule dans ses filets des existences vouées à la satisfaction des désirs.

Si Leçons de nu, Une douleur normale (Verdier, 2012 et 2013) et Résister ne sert à rien (Métaillié, 2014), les trois premiers livres traduits en français de l’Italien Walter Siti n’avaient... Lire la suite

La Quinzaine littéraire, 1er juin 2015, par Monique Baccelli

Les borgate de Rome

Le hasard veut que la traduction française du dernier roman de Walter Siti, centré sur le monde des borgate romaines, coïncide avec l’exposition parisienne du Petit Palais consacrée aux bas-fonds (également romains) du Baroque. A Rome, au XVIIe siècle, et jusqu’au XIXe, époque où Giuseppe Belli la chanta si bien,... Lire la suite

Tageblatt, mai 2015, par Corina Ciocârlie

Une Italie en miniature Le chroniqueur des borgate romaines

En mettant ses pas dans ceux de Pasolini – dont il a édité l’oeuvre –, Walter Siti consacre un très beau roman aux borgate, cette banlieue romaine vouée à une vie à la fois violente et indolente.

En exergue de La Contagion, Walter Siti cite... Lire la suite