La Crise des temps modernes
Dialectique de la morale

Philosophie

Traduction de Joël Gayraud et al.

255 p.

25,36 €

ISBN : 978-2-90622-958-7

Parution : novembre 2003

Paru aux éditions de la Passion

 

Karel Kosík (1926-2003) est un auteur profondément enraciné dans la culture et l’histoire tchèques – des hussites du xve siècle aux communistes du Printemps de Prague, en passant par les démocrates de la révolution de 1848 – et un esprit authentiquement universel, dont la pensée se situe au niveau des grandes questions du monde actuel. Au-delà des inflexions qui correspondent aux transformations historiques et à la propre évolution interne de sa pensée, on peut percevoir quelques lignes de force qui traversent l’ensemble de son œuvre, en lui donnant une profonde cohérence, et un caractère singulier, unique même, dans le paysage intellectuel de la deuxième moitié du xxe siècle : une critique de la civilisation moderne sous sa forme capitaliste ou pseudo-socialiste qui puise au marxisme, au romantisme, à la phénoménologie ; un point de vue éthique, humaniste et radical qui met en question les formes fétichistes de l’économie, de la société et de la politique modernes ; un principe de résistance, inspiré par le « non » de Jan Hus aux pouvoirs ecclésiastiques de son temps, face aux religions totalitaires de l’État, du parti ou du marché ; une sensibilité profonde pour la richesse des formes culturelles du passé, que ce soit l’Antiquité grecque ou le siècle des Lumières, comme source d’inspiration pour un avenir nouveau.