la_voie_des_images
La Voie des images
Quatre histoires de tournage au printemps-été 1944

Histoire

288 p.

20,00 €

ISBN : 978-2-86432-712-7

Parution : janvier 2013

Cela se passe dans le maquis du Vercors, dans Paris insurgé, dans les camps de transit vers l’extermination de Terezín en Tchécoslovaquie et de Westerbork aux Pays-Bas. À chaque fois, une caméra. À chaque fois, au cœur de ces situations dramatiques, des hommes qui filment, des hommes (et des femmes) filmés, des hommes qui attendent quelque chose de ces images. À chaque fois des effets de ces mêmes images qui dépassent ou détournent l’attente et la commande.

Le moment singulier de la prise de vue permet d’entrevoir l’univers mental de ceux qui filmèrent, d’interroger leurs gestes et leurs choix. Ces plans recueillent aussi la part de l’histoire inintelligible pour les contemporains.

Les plans analysés ouvrent ainsi la voie, jusque dans leur fragilité et leurs manques, à une histoire du sensible inscrite au plus près des corps de ceux qui firent l’événement ou qui en furent victimes. Ils interrogent la place de l’art au cœur de la barbarie et la capacité du cinéma à devenir un instrument de libération ou de résistance.

La Voie des images inscrit cette recherche dans une réflexion plus vaste. Le livre questionne l’usage contemporain des images d’archives, dont témoignent des productions récentes très médiatisées comme Apocalypse. Il se conclut sur une mise en perspective grâce à un dialogue avec le cinéaste Jean-Louis Comolli.

 

Cet ouvrage a reçu le prix Maurizio-Grande, Italie, 2013.

Revue de presse

Libération, 21 août 2015, par D.C.

Selon l’universitaire Sylvie Lindeperg, les qualités de certains films nazis et les informations qu’ils contiennent imposent d’armer les spectateurs, surtout les plus jeunes.

Sylvie Lindeperg est professeure à l’université de Paris-1-Sorbonne, directrice du centre d’études et de recherches en histoire et esthétique du cinéma. Elle est l’auteure, en 2013, de la Voie des images... Lire la suite

Positif, mars 2014, par Vincent Amiel

En détaillant les conditions de tournage de films sur la Résistance, sur la libération de Paris, sur certains camps de concentration, Sylvie Lindeperg, dans La Voie des images, propose à la fois une mise au point sur le parcours de ces images, de leur production à leur exploitation, sur les intérêts croisés qui... Lire la suite

Études, juin 2013, par Charlotte Garson

Spécialiste du cinéma de et sur la Seconde Guerre mondiale, l’auteure s’aventure en ouverture dans les « brûlures de l’actualité », dénonçant l’esthétique du trop-plein des documentaires à succès de la série Apocalypse, colorisée et sonorisée sous prétexte de devoir-de-mémoire. « La longue absence [d’images sur la déportation y] fait place à la surexposition », en un recyclage proprement antihistorique. Cet... Lire la suite

Art press, avril 2013, par Dork Zabunyan

Histoires de tournage

L’importance de La Voie des images se révèle à un double niveau au moins : d’une part, le livre de Sylvie Lindeperg réhabilite l’image filmée dans le travail de l’historien, davantage habitué à analyser des documents écrits ou à observer des images fixes (dessins, peintures, photographies, etc.) ; d’autre part, il prend position dans le présent... Lire la suite

L’Histoire, avril 2013

Filmer la guerre

Après Les Écrans de l’ombre. La Seconde Guerre mondiale dans le cinéma français (CNRS Éditions, 1997) et « Nuit et Brouillard ». Un film dans l’histoire (Odile Jacob, 2007), Sylvie Lindeperg poursuit son exploration érudite d’une source historique si particulière : les archives filmées. Du camp de transit de Westerbork, aux Pays-Bas, à celui de Terezin, en Tchécoslovaquie, du... Lire la suite

Les Cahiers du cinéma, février 2013, par Ariel Schweitzer

Le grain minuscule de l’histoire

La Voie des images de Sylvie Lindeperg tente une relecture des images de la seconde guerre mondiale.

La Shoah n’a jamais été aussi présente dans le débat public, les programmes éducatifs, l’univers audiovisuel. Une prise de conscience nécessaire, mais qui provoque ces dernières années une surmédiatisation, une hypervisibilité dont on... Lire la suite

Le Monde des livres, 1er février 2013, par Jacques Mandelbaum

Filmer la guerre : exigences intactes

L’historienne Sylvie Lindeperg ranime le débat sur le rôle et les moyens du cinéma.

Quel rôle les images filmées ont-elles joué, et continuent-elles sans désarmer de le faire, dans la mémoire collective de la Seconde Guerre mondiale et du Génocide ? Cette question, voici une quinzaine d’années que l’historienne Sylvie... Lire la suite

Radio et télévision

« Coup de cœur » de Charlotte Garson, dans « La Dispute », par Arnaud Laporte, France Culture, mardi 26 février 2013, de 21h à 22h

« La Grande Table », par Caroline Broué, France Culture, mercredi 20 février 2013, de 12h à 12h30