Le Droit à la philosophie du point de vue cosmopolitique

Philosophie

64 p.

7,61 €

ISBN : 978-2-86432-278-8

Parution : octobre 1997

Où la question du droit à la philosophie doit-elle avoir lieu ? Qu’est-ce qui détermine le droit à la philosophie en droit à la philosophie du point de vue cosmopolitique ? Partant de ces questions lors d’une conférence inédite faite à l’Unesco en 1991, Jacques Derrida passe par le détour de l’Idée d’une histoire d’un point de vue cosmopolitique de Kant, soit l’un des textes qui annoncent, c’est-à-dire prédisent, préfigurent et prescrivent, un certain nombre d’institutions internationales qui n’ont vu le jour qu’en ce siècle et, pour la plupart après la Seconde Guerre mondiale. Il montre aussi qu’en philosophie comme ailleurs, l’européocentrisme et l’anti-européocentrisme sont des symptômes de la culture missionnaire et coloniale. Un concept du cosmopolitisme qui serait déterminé par cette opposition, non seulement limiterait concrètement le développement du droit à la philosophie, mais ne prendrait pas en compte ce qui se passe et pourrait encore se passer sous le nom de philosophie, il nous faut réfléchir à ce que peuvent être les conditions concrètes du respect et de l’extension du droit à la philosophie.

Revue de presse

Choisir, juin 1998, par N. Chouchan

Dans ce livre très court, qui reproduit une conférence prononcée dans le cadre de l’Unesco, Jacques Derrida s’interroge sur la signification d’un devenir international de la philosophie et du« droit à la philosophie ». L’enquête est d’abord généalogique : de « quelle » philosophie nos institutions internationales sont-elles les héritières ? Elle se veut aussi critique : cette philosophie « peut-elle », et « doit-elle »... Lire la suite