le_primat_de_la_perception
Le Primat de la perception
et ses conséquences philosophiques

Verdier/poche

112 p.

6,20 €

ISBN : 978-2-86432-753-0

Parution : mai 2014

Ces trois textes (les deux premiers datent de 1933-1934, l’auteur a vingt-cinq ans ; « Le Primat » de novembre 1946) inédits en volume, inaugurent une recherche sur la perception et restent encore la meilleure introduction à l’œuvre de Maurice Merleau-Ponty dont le dernier écrit sera L’Œil et l’Esprit.
Forme instable de la présence et du temps, la perception est ce don singulier du voyant où le visible se fait vision, où le monde se donne à lui-même un point de vue, nous-mêmes.

Revue de presse

Revue de théologie et de philosophie, nº 123, 1991, par Pierre-Yves Ruff

Que Merleau-Ponty soit l’un des penseurs les plus importants du XXe siècle, cela ne fait pas de doute. Que sa pensée ait été par trop occultée, ne recevant pas la place que cependant elle méritait, c’est un fait. Qu’il soit d’autant plus important d’effectuer un retour sur ses écrits, aisément on le déduira. Pour relire Merleau-Ponty, nul... Lire la suite

Bibliographie de la philosophie, 1995

Le texte principal reproduit un exposé du 23 novembre 1946 devant la Société française de Philosophie ainsi que les débats, et a été publié dans le Bulletin de la Société française de Philosophie, tome XLI, n° 45, octobre-décembre 1947, dont sont ici complétées les références bibliographiques. Il est précédé de deux autres, succincts, qui sont des projets manuscrits présentés... Lire la suite

Annexes

Traductions

 

Primát vnímání a jeho filosofické důsledkyPřeklad Jan Halák, Praha, Togga, 2011