Mémoires d’un atome
Kyôto 2008-2012

Collection jaune

256 p.

16,00 €

ISBN : 978-2-86432-781-3

Parution : janvier 2015

Vincent Eggericx poursuit son voyage à contresens au Japon, explorant via la forme du journal les correspondances entre le dedans et le dehors, au côté de Calypso, avec les chats du professeur Owa, dans le cône d’ombre et de lumière où s’annoncent les apocalypses et les aubes nouvelles.

Extrait

Ides de novembre, 65e année après Hiroshima

Lundi

Elle était très charmante, très gracieuse, très belle hier. Elle m’a dit avec sa petite voix peinée : « Life is short, monsieur Vincent… » « La vie est courte… » La nuque penchée un peu, les yeux brillants, le visage lumineux. L’atmosphère était idyllique, mais à la surface de ses yeux se reflétaient les mille éclats d’un naufrage fatal après lequel elle s’agrippait résignée aux morceaux de l’épave, et une nouvelle fois j’arrivais pour la sauver. Envahi par une grande tendresse. L’impression d’être avec une femme de cristal, dans un monde de cristal.

Revue de presse

La Liberté, 21 février 2015, par Alain Favarger

Blues dans la moiteur nippone

Vincent Eggericx. Dans le journal d’un long séjour au Japon, l’écrivain né à Paris en 1970 s’interroge sur le dedans et le dehors de la vie, l’amour et la peur du crash nucléaire.

Les voyages d’études, échanges universitaires, stages à l’étranger et autres résidences lointaines offrent des sujets de... Lire la suite

Livres hebdo, 2 janvier 2015, par Jean-Claude Perrier

Fukushima mon amour

Le journal « nucléaire » de Vincent Eggericx au Japon.

C’est lors de sa résidence d’écrivain à la villa Kujoyama de Kyôto, l’équivalent franco-nippon de la villa Médicis, que Vincent Eggericx s’est pris de passion, il y a déjà pas mal d’années de cela, pour le Japon. Au point de s’y... Lire la suite

Radio et télévision