mesure_du_pire
Mesure du pire

Collection jaune

Poésie

96 p.

13,79 €

ISBN : 978-2-86432-182-8

Parution : décembre 1993

Extrait

Une étreinte d’après-guerre
… sous tes jambes nouées très douces, entre les draps ce n’est plus la mort qui danse… l’épine, aujourd’hui si rude, nous la soutiendrons peut-être, et de moi, de mes bras, te pénètre, mêlant quelles eaux, qui parfois te déchirent, non plus une saillie mais l’air, nous capables d’un regard…

Revue de presse

Le Journal de Genève, 12 mars 1994, par Philippe Jaccottet

Il ne laisse jamais aller les mots, il les tient, les noue serrés ; et dans cette langue abrupte et sobre, sans aucune complaisance, le peu qui brille (« ça ne brille / que dans le noir », dit-il dans Border line, l’une des suites les plus belles et les plus émouvantes à mon goût) donne une lumière qui... Lire la suite

Le Monde, 18 février 1994, par Patrick Kéchichian

Le lyrisme de Bernard Simeone est âpre et violent ; il est un état de veille et de conscience qui ne concède rien à l’attendrissement sur soi. Pourtant, une douceur comme empêchée, un « extrême abandon des forces », se dessine souvent, dans la concision, la sécheresse. Le bel ensemble de poèmes intitulé Extérieur nuit, à travers le deuil,... Lire la suite