Monologues de la boue

Collection jaune

96 p.

13,00 €

Epub : 8,99 €

PDF : 8,99 €

ISBN : 978-2-86432-780-6

Parution : janvier 2015

Une femme marche seule, de frontière à frontière, de Boulogne-sur-Mer
à la Belgique, du nord de la France au Jura, des Ardennes à la Suisse ;
puis plein ouest, vers une fin de terre, au-delà de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Elle s’enfonce dans le paysage et s’y confond, se fait brume et pluie, terre, humus, boue.

Les nuits dans les forêts dictent ses jours.

La marche peuple sa solitude de la compagnie des bêtes, de conversations entendues dans les cafés ou d’échanges sur les chemins.

Ses pas heurtent des mots, lèvent des souvenirs, épuisent l’absence et les séparations, fatiguent le corps dans une tentative farouche de se réinventer une vie.

Extrait

Nuit 11

Les mouches apparues ce soir promettent sans doute, compagnes de voyage, un orage. Croassement des corbeaux, un tracteur travaille, des sabots frappent le sol. Nature généreuse offre des mirabelles, une herbe drue pour dormir, une haie pour s’abriter du vent. Des framboises, une belette.

Revue de presse

Études, décembre 2015, par Agnès Mannooretonil

Récit humble de trois « traversées » de France et d’Espagne, animé par un dialogue de soi avec soi courageux mais sans rudesse, qui accueille la boue, boue des chemins ou argile humaine, sans vouloir à toute force la former et la durcir. Colette Mazabrard marche, simplement, le long des champs et des chemins du... Lire la suite

Noto, novembre 2015, par Marc-André Cotoni

Ni roman ni véritable journal, ce récit nous mène sur les pas d’une femme qui a entrepris de marcher seule. Trois étés durant, de Boulogne-sur-mer à la Belgique, des Ardennes à la Suisse avant de passer en Espagne, sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle, elle cherche à épuiser dans cette déambulation salvatrice ses peines et ses... Lire la suite

Initiales magazine, juin 2015, par David Rey

Une femme marche, traverse la France, façon qui est sienne de se réapproprier le monde. Une femme pense, elle pense au travers de cette marche, de ce périple fait poésie, traversant un monde non pas dépeuplé mais au contraire ô combien vivant C’est un texte porté par une force lyrique qui lui est propre, une... Lire la suite

Libération Next, 1er mai 2015, par Xavier Houssin

Façons de marcher

Une héroïne qui vagabonde, en quête d’elle-même. Un premier roman qui en a sous la semelle.

Il n’y a pas vraiment d’itinéraire. De lieu à rejoindre. L’important est de partir, de quitter, d’abandonner. De tourner le dos. La narratrice de Monologues de la boue marche, seule, sans autre but que celui... Lire la suite

Libération, 9 avril 2015, par Frédérique Fanchette

Son sac à dos sent le lait de vache, le fromage, les champignons ramassés le long du chemin. L’été est pluvieux, elle marche. Elle a décidé de longer des tronçons de frontières, depuis le Nord, dans le sens des aiguilles d’une montre. Elle va seule. On lui serine « la petite musique de la peur... Lire la suite

Un cahier rouge, 4 mars 2015, par Tieri Briet

La nuit, la pluie, le sang règlent le voyage : monologues de la boue

Lire l’article

Télérama, 25 février 2015, par Fabienne Pascaud

C’est un livre qui laisse un étrange et entêtant parfum. De bois et d’herbe mouillés, de terre grasse et d’arbres désolés. Une femme y marche. Seule. Définitivement. Rompue par le chagrin dans ces paysages plutôt ingrats de frontières ou de contrebas. Au hasard de son interminable vagabondage, elle entend de drôles d’échanges dans les bistrots... Lire la suite

Le Clavier cannibale, 7 janvier 2015, par Christophe Claro

Dans la boue avec des semelles de vent : le miracle Mazabrard

Lire l’article

Radio et télévision

« Les bonnes feuilles », par Sandrine Treiner, France Culture, mercredi 18 mars 2015, à 14h56