Nouvelle lyrique

Verdier/poche

Récit. Traduit de l’allemand
par Emmanuelle Cotté

96 p.

6,80 €

ISBN : 978-2-86432-896-4

Parution : octobre 2016

(collection d'origine :
Der Doppelgänger)

Dans le Berlin du début des années trente, un jeune homme qui hésite sur sa vocation et que sa famille destine à une carrière diplomatique, se trouve arraché à son train de vie bourgeois et à ses préoccupations d’étudiant par la rencontre d’une chanteuse de cabaret. Celle-ci ne s’appelle pas pour rien Sibylle : à la suite de cette figure énigmatique qui n’est peut-être qu’un reflet, le narrateur découvre la vie nocturne de la ville et plonge dans un univers cosmopolite fait d’inquiétantes rencontres et de fuites incessantes, que l’écriture d’Annemarie Schwarzenbach restitue en de brefs chapitres puissamment évocateurs. Dans cette nouvelle où l’homosexualité de l’auteur trouve à s’exprimer sous le masque d’un narrateur masculin, c’est l’énigme du désir et celle de la féminité qui viennent fracturer l’univers du héros, obligé de réviser radicalement les valeurs du monde bourgeois, et tenté de fuir dans l’alcool, la vitesse, la solitude ou la mort.
Paru au printemps 1933, ce court récit d’atmosphère montrait la voie d’un « lyrisme narratif » dépouillé, à l’opposé des grandes fresques romanesques de l’époque. La date de sa publication lui confère une aura supplémentaire : il sonne le glas du Berlin cosmopolite sur lequel allait s’abattre le national-socialisme.

Extrait

 

Revue de presse

Le Monde des Livres, 30 décembre 2016, par Eric Loret

« Je pourrais peut-être aller dans la forêt, mais les chasseurs y sont maintenant, et je préférerais les éviter. Les trois messieurs à la table voisine ont fini de boire leur vin et se mettent en route. Je les suis du regard bien qu’ils ne m’intéressent absolument pas. Puis je m’en vais à mon tour.... Lire la suite

Tangence, nº 46, décembre 1994, par Robert Dion

« Tant pis pour l’humanité »

Lire l’article 

Radio et télévision

Annexes

Texte original, consultable en ligne : Lyrische Novelle.