pierre_soulages_trois_lumieres
Pierre Soulages, trois lumières

Verdier/poche

64 p.

4,87 €

ISBN : 978-2-86432-597-0

Parution : octobre 2009

Cela se passait vers la fin d’un mois d’août. Nous étions proches d’un soir de pleine lune et la nuit, à cette date, ne semblait plus tout à fait la nuit. L’air était doux, bercé par quelques ombres végétales tandis qu’au loin des barques de pêcheurs tremblaient sur l’eau comme de petites étoiles frileuses.
Dans le vaste salon de la villa, j’avais remarqué une des toiles récentes de Pierre Soulages ; j’entends par là celles qui ne laissent plus au blanc la moindre chance de tirer un seul éclat, le moindre appui. Maintenant, le noir souverain est tout autant couleur que reflet, matière que vibration, conjugaison de l’apparence et de l’enracinement.
Et, comme surpris par mon propre discernement, je découvrais le lien fondamental, essentiel –  de nature, devrais-je mieux dire  – unissant l’œuvre à la source des éléments.

Revue de presse

Olé !, 16 décembre 2010, par Daniel Bégard

Quelques années avant que les institutions ne pratiquent un hommage désormais constant à Pierre Soulages – notamment et avec les moyens que l’on sait pour le Musée Fabre – un écrivain montpelliérain Jacques Laurans écrivait un texte, court et fort qui par sa pertinence, et au-delà d’un coup de cœur forcément personnel, saluait avec talent la singularité et la... Lire la suite

Radio et télévision

« Du jour au lendemain », par Alain Veinstein, France Culture, lundi 4 janvier 2010 de 23h50 à 0h30