une_chambre_en_hollande
Une chambre en Hollande

Collection jaune

64 p.

9,94 €

ISBN : 978-2-86432-568-0

Parution : octobre 2008

L’acte de naissance du sujet de la connaissance a été dressé par un Français. C’est le Discours de la méthode.

Mais c’est en Allemagne que Descartes l’a conçu, en rêve, et aux Pays-Bas qu’il l’a rédigé. Si le monde se ramène depuis lors, à deux substances, l’étendue et la pensée, leurs rapports ne vont pas sans complications ni sautes.

La vie même de Descartes en est l’illustration.

Revue de presse

L’Humanité, 5 septembre 2009, par Jean-François Nivet

Le lieu et la formule

Dans son dernier ouvrage, Une chambre en Hollande, Pierre Bergounioux s’acquitte une nouvelle fois d’une dette en retraçant l’itinéraire physique, moral et intellectuel de René Descartes.

Comment, dans l’infiniment petit d’une chambre en Hollande, un homme arrive-t-il à reformuler les grandes questions de l’humanité ? Pourquoi devient-il à ce moment précis,... Lire la suite

La Liberté, 2 mai 2009, par Alain Favarger

Sur les traces de Descartes

Ce libelle n’est pas un traité de philosophie. L’apport de Descartes à cette discipline y est principalement résumé à quelques formules célèbres (« je pense, donc je suis », « douter, c’est penser », ou la raison, comme le dit le Français dans la foulée de Thomas Hobbes, c’est « le calcul des conséquences »). Le... Lire la suite

L’Humanité, 23 avril 2009, par Jean-Claude Lebrun

L’aventure de la raison

Faire d’une démarche philosophique le sujet d’un texte littéraire, telle est la gageure relevée par Pierre Bergounioux. Si lui-même n’y voit aucun mérite, puisqu’il affirme vivre et écrire dans un pays porté à la littérature par son histoire et son tempérament, il n’en reste pas moins que l’ambition est de taille.... Lire la suite

Le Monde des livres, 17 avril 2009, par Stéphane Legrand

La Raison et l’illusion

Il est malaisé d’écrire les confins et les marges, les territoires limitrophes ni tout à fait d’un côté ni tout à fait de l’autre ; autant de zones nébuleuses à mi-chemin entre le rêve et la réalité palpable que notre langage, corseté par son héritage latin, est impropre à nommer. Les Pays-Bas... Lire la suite

La Quinzaine littéraire, 16-30 avril 2009, par Hugo Pradelle

Penser d’ailleurs

Un livre sous forme de précipité de pensée, d’histoire, de géographie et de langue. Pierre Bergounioux y brosse le portrait de Descartes et d’un monde occidental en plein bouleversement, il y dessine la carte de notre mentalité, ses contradictions, ses frontières instables, pour ne pas dire dangereuses. Il saisit un temps, une pensée,... Lire la suite

Tageblatt livres-bücher, avril 2009, par L. B.

Échappée belle

  C’est improbable ce que l’intelligence peut produire… Ce que l’on peut dire de Descartes, qui s’exile aux Pays-Bas pour rédiger son Discours de la méthode, en 1637, on doit aussi le dire de Pierre Bergounioux qui, avec Une chambre en Hollande, signe un tout petit livre passionnant sur les aléas de la... Lire la suite

Transfuge, avril 2009, propos recueillis par Oriane Jeancourt-Galignani

« Toute conscience est arrachement et douleur »

 

Une chambre en Hollande est un hommage à Descartes. Il retrace la vie du penseur jusqu’à la rédaction du Discours de la méthode, aux Pays-Bas, où il s’est exilé. Un ouvrage érudit et poétique sur la naissance du rationalisme en Europe.

 

Les frontières de la connaissance sont... Lire la suite

Jérusalem Post, 31 mars-5 avril 2009, par Anne-Laure Jourdain

À juste raison

« Spinoza polit des verres de lunettes dans un atelier. La légèreté relative, la monotonie du travail lui laissent ce qu’il faut de liberté pour chercher à s’élever de la connaissance imparfaite à l’idée vraie. Elles lui procurent aussi l’indépendance, la tranquillité selon lesquelles on ne saurait conduire à sa guise le cours... Lire la suite

Politis, 26 mars 2009, par Christophe Kantcheff

Un pays de raison

Pierre Bergounioux montre dans un maître-livre, Une chambre en Hollande, comment Descartes ne pouvait concevoir sa philosophie qu’en exil, aux Pays-Bas.

Il y a des « romans-fleuves » qui ressemblent surtout à des lacs étales d’ennui et de conventions. A contrario, il est des livres de quelques pages – L’homme assis dans le... Lire la suite

Le Canard enchaîné, 25 mars 2009, par Igor Capel

Un endroit pour cogiter

Les chemins qu’emprunta Descartes avant de se résoudre à philosopher furent longs et semés d’embûches. Le métier des armes, l’étude des sciences, les voyages, la vie parisienne… autant d’aventures qui le tinrent longtemps éloigné de sa vocation future. Tout cela est dit dans Le Discours de la méthode (1837), ce geste... Lire la suite

Libération, 12 mars 2009, par Frédéric Boyer

Le corps a ses raisons

Méditations. En emportant Bergounioux et Descartes en Hollande.

J’ai emporté le récent petit livre de Pierre Bergounioux avec moi dans la montagne et je l’ai lu pendant une semaine sous une neige totale. J’avais pris aussi un exemplaire des six Méditations métaphysiques de René Descartes, puisque le livre de Pierre... Lire la suite

Le Bateau libre, 21 février 2009, par Frédéric Ferney

Bergounioux, ou le songe de Descartes

C’est un drôle de zèbre, Pierre Bergounioux, un zèbre lettré, et un écrivain, philosophique et grammatical. Il y a dans tout ce qu’il écrit une odeur de craie, de préau, d’encre noire – un côté Grand Meaulnes. Avec cela, il est exact, c’est-à-dire exigeant, intouché par la mode du... Lire la suite

Le Magazine littéraire, février 2009, par Jean-Baptiste Harang

Et René fila à l’hollandaise

Le tour du monde en quatre‑vingts jours, on sait depuis 1873 que c’est possible. Le record a été battu depuis, même si la situation ne s’est pas améliorée. Deux mille ans d’histoire et de géographie occidentales en cinquante pages, voilà qui est fait, par un maître de l’accourci, Pierre Bergounioux,... Lire la suite

Blog de la Librairie Les Cahiers de Colette, par Nicolas Jalageas

Lire l’article