Recherche sur les mots-clés « Lercher »

Alain Lercher

Alain Lercher est né en 1948 en Allemagne. Ancien élève de l’École normale supérieure et de l’École nationale d’administration, il est agrégé de Lettres. Il est haut fonctionnaire depuis 1986. Il vit à Paris.

Lire l'article


La Revue des Belles Lettres, mai 2016, par Louise L. Lambrichs

Qui est le jardinier des morts ? L’employé rémunéré par le narrateur du texte éponyme de ce recueil, pour fleurir les tombes de ses proches disparus ? Ou l’écrivain qui, au fil de ces textes, explore les rouages de la subjectivité face aux effets que produit la mort, aussi bien celle qui surgit sans crier... Lire l'article


l’ENA hors les murs, mai 2015, par Robert Chelle

Pourquoi ai-je omis de rendre compte de plusieurs ouvrages d’Alain Lercher ? Pour certains j’ai une excuse : la Boîte à livres n’était pas née … Mais depuis ? C’est un passé à revoir et je m’en tiendrai donc aujourd’hui à son dernier livre, suite de différents récits. douze exactement, d’une belle écriture et qui... Lire l'article


La Liberté, 9 mai 2015, par Antoine Vuilleumier

La mort, l’amour et le civet de lièvre

Dans cet excellent recueil de nouvelles, la mort est partout, jusque dans le titre (Le Jardinier des morts). Cette mort « tragique, non parce qu’elle fait souffrir, mais parce qu’elle introduit dans le monde quelque chose d’irréversible ». A travers elle, Alain Lercher interroge la condition humaine,... Lire l'article


Info de la Corrèze, par Claude Lacan

Le style est clair, limpide. Alain Lercher ne cherche pas les effets faciles, la grandiloquence que l’on trouve trop souvent dans ce genre d’ouvrages où, la main sur le cœur, le narrateur vous abreuve de détails horribles, pour vous inciter à sortir votre mouchoir. Le ton d’Alain Lercher est sobre, digne, d’une parfaite sincérité. Sans... Lire l'article


L’Humanité, 17 juin 1994, par Jean-Claude Lebrun

Le trait y est précis, rigoureux et souvent mordant. […] Alors que les nazis, en faisant d’Oradour un lieu martyr, avaient voulu l’inscrire à jamais dans l’ordre de la mort, le récit d’Alain Lercher apparaît précisément comme une tentative pour l’en arracher.

Lire l'article


Sud-Ouest, 5 juin 1994, Ch. P.

Le livre d’Alain Lercher est celui d’un légataire qui, ayant reçu en partage l’histoire d’un drame dont deux des siens ont été victimes, se sent investi d’une mission.

Lire l'article


Charlie hebdo, 2 juillet 2008, par Michel Polac

Comme comme comme pom pom pom

Lire a été pour moi, et très tôt un besoin et un plaisir. Aujourd’hui, c’est devenu une habitude, presque une drogue, pour échapper à la monotonie qui guette les vieux. Heureusement, ici, dans mon « ermitage », où le silence – les jours sans tramontane – est total, sauf à certaines heures où les oiseaux... Lire l'article