Centre-France, samedi 2 avril, par Robert Guinot

Pierre Bergounioux : Carnet de notes

Le grand écrivain corrézien Pierre Bergounioux poursuit la publication de ses Carnet de notes.
Voici son journal de 2011-2015, le quatrième d’une suite qui se décline par décennies de 1980 à 2010. Tous sont édités par Verdier, le nouveau Carnet est volumineux (1 212 pages, 38 €) et couvre seulement 5 années, c’est dire si l’écrivain a de plus en plus à écrire. Pierre Bergounioux né en 1949 à Brive habite aujourd’hui la Vallée de Chevreuse mais il est resté proche de son Limousin. Il a consacré sa vie à l’écriture et à l’enseignement. C’est un lève-tôt qui aime travailler le matin. Dans ce Carnet, comme dans les précédents, Bergounioux parle de lui et de la vie qui va de ses soucis de santé, d’un AVC qui frappe sa mère et qui se retrouve dans une maison de retraite avant de s’éteindre à l’âge de 93 ans. Il le fait avec la plume d’un grand écrivain, avec des références littéraires, en étant soucieux du climat et de la géographie. On accompagne l’homme de la région parisienne à la Haute-Corrèze, aux Bordes, un village synonyme de vacances. Parfois, il invite l’actualité, le mercantilisme de la société de consommation. Scrupuleusement, il consigne ses notes au fil du temps, brosse ainsi des portraits. On perçoit la fragilité de la vie, le poids du vieillissement. C’est ainsi que Pierre Bergounioux bâtit son œuvre littéraire en enchantant le lecteur.