Jacques Réda

Jacques Réda est né à Lunéville en 1929. Il a dirigé la Nouvelle Revue française de 1987 à 1996. Il est considéré comme l’un des meilleurs poètes français d’aujourd’hui. Il est également l’auteur de récits en prose et grand amateur de musique, spécialement de jazz. Il est membre du comité de lecture des éditions Gallimard où il dirigé la collection « Le chemin ».

Aux éditions Gallimard

Aller au diable, 2002

Accidents de la circulation, 2001

Le Citadin, 1998

L’Incorrigible, 1995

La Liberté des rues, 1997

Aller à Elisabethville, coll. « L’un et l’autre », 1993

Lettre sur l’univers et autres discours en vers français, 1991

Aller aux mirabelles, coll. « L’un et l’autre », 1991

Le Sens de la marche, 1990

L’Improviste, édition définitive (Folio Essais), 1990

Retour au calme, 1989

Amen, 1988

Recommandations aux promeneurs, 1988

Amen. Récitatif. La Tourne (Poésie/Gallimard), 1988

Album Maupassant, 1987

Châteaux des courants d’air, 1986

Jouer le jeu (L’Improviste II), 1985

L’Herbe des talus, 1984

Hors les murs, 1982

L’Improviste. Une lecture du jazz, 1980

Les Ruines de Paris, 1977

La Tourne, 1975

Récitatif, 1970

Aux éditions Fata Morgana

Moyens de transport, 2002

Le Méridien de Paris, 1998

Nouveau livre des reconnaissances, 1992

Un calendrier élégiatique, 1991

Affranchissons-nous, 1990

Sonnets dublinois, 1990

Ferveur de Borges, 1988

Celle qui vient à pas légers, 1985

Premier livre des reconnaissances, 1985

Le Bitume est exquis (Charles-Albert Cingria), 1980

Prix

Prix Louis Mandin pour l’ensemble de son œuvre, 2005

Radio et télévision

« Panorama », par N. Vasseur, France Culture, 2 mars 1995