Thomas Jonigk

Né en 1966 à Eckernforde, au bord de la Baltique. Études de littérature médiévale, de littérature allemande moderne et études théâtrales à l’Université Libre de Berlin. Depuis 1991, il a écrit des livrets d’opéra, des pièces de théâtre, des scénarios et des textes en prose. À partir de 1994, après le grand succès remporté par trois de ses premières pièces de théâtre à peu de temps d’intervalle, il décide de se consacrer à la scène. Avec le metteur en scène Stefan Bachmann, il fonde une troupe indépendante à Berlin en 1992, le Theater Affekt. Son activité de dramaturge et d’auteur le conduit alors dans différents théâtres et maisons d’opéra : Berlin, Bonn, Zurich, Vienne, Lyon et Paris. À Vienne, il travaille comme metteur en scène à la Volksbühne puis sera dramaturge principal attaché au Schauspielhaus de 1997 à 1999. En 1993, il a reçu le Prix de la Fondation des Auteurs de la ville de Francfort, et en 1995 le prix d’encouragement du Goethe Institut dans le cadre des Journées théâtrales de Mühlheim pour une pièce intitulée Il faut que tu me donnes des petits-enfants. Après le succès de cette pièce, le jury des critiques de Theater Heute, la plus importante revue théâtrale allemande, l’élit meilleur jeune auteur de l’année ; la pièce est traduite en anglais (You Shall Give Me Grandsons) et créée aux États-Unis en 1997, où elle obtient le « Drama Logue Critics Award for Outstanding Achievement ». En 2001, Thomas Jonigk est boursier de la Villa Aurora à Los Angeles.
Son premier roman, Jupiter, a paru à Salzbourg en 1999 pendant qu’il travaillait à Vienne ; proposé avant sa parution pour le prix Ingeborg Bachmann (prix autrichien décerné sur manuscrit), Jupiter suscite une violente polémique entre les jurés et est finalement écarté au profit d’un autre lauréat. Les lectures publiques organisées à l’occasion du prix attirent néanmoins l’attention sur ce texte qui est publié par Residenz Verlag. La réception du livre dans la presse sera également très contrastée, tant en Autriche qu’en Allemagne.
Thomas Jonigk vient de terminer un second roman qui paraîtra en 2005. En 2005 sortira également en Allemagne un film de Maren-Kea Freese, Phantome, dont il a écrit le scénario. Il prépare pour le théâtre de Lucerne un spectacle sur Jean-Luc Godard qui sera créé au cours de la saison 2005-2006. La pièce qu’il écrit en ce moment est une commande du Grand Théâtre de Franfort. Ses derniers travaux en date sont : le livret d’Héliogabale, opéra de Peter Vermeersch créée à la triennale de la Ruhr en 2003, et Les Elixirs du Diable, adaptation libre du conte de E.T.A. Hoffmann (spectacle créé à Giessen en 2003).

Aux éditions Verdier

Prix

Prix Amphi, 2008 (Quarante jours)