Analyse du sentiment intérieur

Verdier/poche

Essai.

352 p.

12,00 €

ISBN : 978-2-86432-938-1

Parution : octobre 2017

De toute vie subjective il est permis de dire qu’elle s’incarne dans un moi faisant corps avec lui-même, avec sa propre « ipséité ». Qu’est-ce qui fonde la singularité absolue du moi ? Qu’est-ce qui fait que le moi est, chaque fois, lui-même ? Cela a-t-il quelque rapport avec l’unicité du cours de sa vie ? Ou cela tient-il au fait que cette vie est incarnée et, donc, qu’il a un corps ?

La question appelle un traitement tout autre que psychologique, car ce n’est pas à la faveur d’une quelconque « introspection » que l’on réussira à y répondre. La raison en est qu’entre moi et soi se déploie comme un espace sans espacement, tout entier occupé par une façon de se sentir. Cette façon, d’aucuns l’ont appelée le sentiment de l’existence.

Le présent essai tente de mettre en lumière phénoménologiquement les principes constitutifs de cet affect élémentaire et primordial à partir de la seule considération du lieu dans lequel le moi reconnaît se sentir exister.