Croissant fertile et croix gammée
Le IIIe Reich, les Arabes et la Palestine

Histoire

Traduit de l’allemand
par Barbara Fontaine

352 p.

18,77 €

ISBN : 978-2-86432-591-8

Parution : octobre 2009

Klaus-Michael Mallmann et Martin Cüppers ont élaboré la première étude globale allemande sur la relation entre l’Allemagne nazie et le Moyen-Orient arabe de 1933 à 1945. Une relation fondée sur la haine de trois ennemis communs : les Juifs, les Anglo-Américains et les Bolcheviks.
Leur collaboration, qui s’est d’abord traduite par l’envoi d’armes et de finances allemandes dans le monde arabe dès avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, s’est ensuite concrétisée lorsque le IIIe Reich a entrepris d’étendre ses conquêtes à l’Orient. Celui-ci a rencontré alors dans les pays du Moyen-Orient une certaine sympathie, attisée notamment par la propagande pro-allemande orchestrée par le mufti de Jérusalem en exil à Berlin.
Celui-ci soutenait pleinement les projets allemands de destruction du Yichouv (présence juive en Palestine) avant la création de l’État d’Israël.
La défaite militaire allemande en Égypte, en 1942, n’a pas mis un terme à la collaboration germano-arabe.
Les Allemands tentèrent dès lors d’infiltrer le Moyen-Orient par le biais d’agents arabes et n’hésitèrent pas non plus à recruter des musulmans d’Europe de l’Est dans la Wehrmacht et dans la SS.

Revue de presse

Guysen International News, 2 janvier 2010, par Cyrano

Deux historiens allemands se sont penchés sur l’histoire des relations entre le IIIe Reich et le monde arabo-musulman. Ces liens se nouent dès 1933 avec l’arrivée au pouvoir du chancelier Hitler, ils se concrétisent avec l’envoi d’agents secrets et d’armes aux insurgés arabes de Palestine, puis au cours de la Deuxième Guerre mondiale, avec la... Lire la suite

Libération, 30 décembre 2009, par Olivier Wieviorka

Si les guerres opposant Israël à ses voisins dominent depuis plus de quatre décennies l’actualité, elles ne doivent pas occulter les relations tendues qui opposèrent, dès le premier XXe siècle, Juifs et Arabes, la Seconde Guerre mondiale jouant un rôle essentiel. Deux historiens allemands rappellent cette évidence. La victoire de Hitler fut saluée par une large... Lire la suite

Le Monde, 18 décembre 2009, par Samuel Blumenfeld

Le livre du jour : Le IIIe Reich et les Arabes

Il n’existait à ce jour aucune étude globale retraçant l’évolution des relations germano-arabes entre 1933 et 1945, et portant un regard critique sur des positions idéologiques communes et des actions stratégiques concertées durant le deuxième conflit mondial au Proche-Orient. Le travail accompli par deux historiens allemands,... Lire la suite

Le Droit de vivre, décembre 2009

Klaus-Michael Mallmann et Martin Cüppers ont élaboré la première étude globale allemande sur la relation entre l’Allemagne nazie et le Moyen-Orient arabe de 1933 à 1945. Une relation fondée sur la haine de trois ennemis communs : les Juifs, les Anglo-Américains et les Bolcheviks.

Leur collaboration, qui s’est d’abord traduite par l’envoi d’armes et de finances... Lire la suite

Le Nouvel Observateur, 22 octobre 2009, par Laurent Lemire

Paru en 2006 en Allemagne, l’ouvrage avait fait grand bruit. Il montrait que des escadrons de la mort SS avaient été mis sur pied au Proche-Orient, en 1942, pour exterminer les 500 000 juifs de Palestine parallèlement à la Shoah. Et ceci avec l’approbation des pays arabes et du mufti de Jérusalem. Le projet capota... Lire la suite

Transfuge, octobre 2009, par Vincent Jaury

Martin Cüppers et Klaus-Michael Mallmann « L’antisémitisme fanatique était à l’origine de la fascination des Arabes pour le nazisme »

Entretien avec Martin Cüppers et Klaus-Michael Mallmann. Propos recueillis par Vincent Jaury, traduit de l’allemand par Guillaume Finkelstein.

Vous vous intéressez aux rapports germano-arabes, du début des années 1930 à la chute du IIIe Reich, en 1945.... Lire la suite