les_saints_innocents_poche
Les Saints Innocents

Verdier/poche

Roman.
Traduit de l’espagnol
par Rudy Chaulet.
Première édition épuisée.

128 p.

8,00 €

ISBN : 978-2-86432-924-4

Parution : mai 2017

(collection d'origine : Otra memoria)

L’Azarías est un de ces êtres rustiques qui sourient au ciel et murmurent continûment ; il sait pourtant, comme les autres, obéir aux maîtres, mais comme nul autre, parler aux oiseaux. Hommage à l’innocence, au pouvoir révélateur de son dénuement.

Parmi les petits drames qui jamais n’entament la torpeur de ces terres de Castille, il en est un, cependant, qui la fera basculer. Mystère de l’innocence qui transgresse, sans tache et sans mérite, l’interdit absolu en accomplissant un acte de justice.

Ce texte fluide, comme intériorisé, d’un narrateur en parfaite connivence avec le monde et les personnages du récit confère à ceux-ci une densité et une profondeur touchantes.

Extrait

 

Revue de presse

L’Événement du jeudi, 10 décembre 1992, par Alain Clavel

Quand on lui remit son prix Nobel, Camilo José Cela se déclara enchanté, mais il s’empressa d’ajouter que l’illustre timbale aurait dû échoir à son compatriote Miguel Delibes… Presque inconnu en France, l’auteur des Rats vit en solitaire au fond de sa Castille natale et semble préférer le chant des oiseaux aux babils des humains.... Lire la suite

Télérama, 4 novembre 1992, par Michèle Gazier

Lorsque le romancier espagnol Camilo José Cela se rendit à Stockholm pour y recevoir le Prix Nobel de littérature en 1989, il fit remarquer au jury, dans son discours de remerciements, qu’il était très honoré de cette distinction, mais qu’elle aurait pu couronner l’œuvre d’un autre Espagnol remarquable : Miguel Delibes. Cette mention courtoise, et tout... Lire la suite

Libération, 22 octobre 1992, par Jean-Baptiste Harang

Miguel Delibes est né un dimanche, jour de sainte Edwige, le 17 octobre 1920. Le surlendemain, El Norte de Castilla, « journal indépendant de Valladolid, fondé en 1854 », sort de deux semaines de grève des typographes. On peut lire à la une que les troupes espagnoles ont obtenu un « triunfo brillante » en occupant Chechaouene au Maroc et,... Lire la suite

Le Monde, 16 octobre 1992, par Ramon Chao

Entretien avec Miguel Delibes

Au cœur de la Castille vit un chasseur que la gloire littéraire a rejoint par une sorte de fatalité. Né en 1920 à Valladolid, descendant de Français – son grand-père, venu en Espagne participer à la construction d’une ligne de chemin de fer, était le cousin du compositeur Léo Delibes –, le petit... Lire la suite