l_hopital
L’Hôpital

Chaoïd

128 p.

12,30 €

ISBN : 978-2-86432-698-4

Parution : octobre 2012

On ne franchit pas impunément le grand portail de l’hôpital. Dans un institut situé aux confins d’une ville, un homme se trouve brutalement plongé dans un espace-temps indéfini, en marge de la réalité et de la conscience. Il décrit la vie quotidienne de ce microcosme où s’invente une mythologie de la survie. L’Hôpital est le tableau sidérant d’un enfermement que trouent le vol des mouettes dans le ciel, l’écoute du ressac de l’océan, les bruits des radios voisines, les récits et les jeux des pensionnaires, l’affabulation et la convocation de la mémoire. C’est aussi l’odyssée d’une communauté et d’un homme qui ne vont nulle part lorsqu’il n’y a plus rien à dire.

Publié une première fois au Maroc en 1990, introuvable à ce jour, L’Hôpital est un livre essentiel de la littérature marocaine. À l’instar du Passé simple de Driss Chraïbi, de Nedjma de Kateb Yacine, de L’institut Benjamenta de Robert Walser ou des récits de Kafka, il est de ces textes rares qui à la fois affirment leur autonomie absolue et expriment en profondeur la société de leur temps.Fable universelle sur l’enfermement et la résistance, il est aussi bien une métaphore des conditions de production des artistes et de l’art dans le Maroc de la deuxième moitié du vingtième siècle.

Nicole Caligaris lit un extrait de L’Hôpital :

Revue de presse

Qantara, printemps 2013, par Salim Jay

L’écrivain et ses misères

Du Maroc à l’Algérie, de l’Égypte à l’Inde, la littérature se mire en une source intarissable qu’est la misère, pour nous en livrer maints reflets aux couleurs changeantes. Ahmed Bouanani l’exalte avec faste (L’Hôpital).

Il y a les livres d’où nous venons et les livres où nous allons. Un amas de... Lire la suite

Le Monde des livres, 30 novembre 2012, par Catherine Simon

Fous et gueux

Publié en 1990, au Maroc – où il fut fort mal diffusé –, L’Hôpital, récit flamboyant « en noir et blanc » d’Ahmed Bouanani (1938-2011), était devenu introuvable. Méconnu dans son propre pays et quasi inconnu en France, cet écrivain et cinéaste, dont quelques articles (sur la littérature orale, notamment) ont été publiés, à la fin des... Lire la suite

La Quinzaine littéraire, 16 novembre 2012, par Hugo Pradelle

Mythologie de la survie

Un récit halluciné d’une liberté et d’une audace stupéfiantes qui nous confronte à une vision du monde puissante et un langage superbe. Une œuvre majeure, perturbante et enthousiasmante.

On entre à l’hôpital par un portail que l’on ne retrouvera pas malgré toute l’obstination que l’on y mettra ; la mer bat de... Lire la suite

Transfuge, novembre 2012, par Oriane Jeancourt Galignani

L’inguérissable

Unique roman du réalisateur marocain culte Ahmed Bouanani, L’Hôpital dépeint l’univers psychiatrique, au plus près du quotidien. Un cri lyrique autour de la folie. Un grand livre.

C’est un livre tombé des enfers. L’Inferno n’est autre qu’un hôpital psychiatrique quelque part au Maroc, et l’auteur, Virgile au souffle grave, est une figure culte... Lire la suite

Témoignage chrétien, 28 février 2013, par Jean-Pierre Han

Le roman d’un monde

Seul roman du poète Ahmed Bouanani récemment disparu, L’Hôpital est devenu un livre quasiment culte. Paru en 1990 au Maroc, il avait été immédiatement retiré des devantures des librairies. Le sujet même de l’ouvrage ajoute à sa dimension mythique. Comme dans les grands ouvrages de la littérature mondiale, de Kafka, Borges... Lire la suite

Les Lettres françaises, 14 février 2013, par Jean-Pierre Han

Les disparitions d’Ahmed Bouanani

Il y a deux ans maintenant, presque jour pour jour, disparaissait l’une des plus hautes figures intellectuelles et littéraires du Maroc. Une disparition programmée ? On pourrait presque le penser : depuis quelque temps déjà, Ahmed Bouanani – c’est de lui qu’il s’agit – avait disparu du monde littéraire et artistique du pays. si tant est qu’il... Lire la suite

Actuel, 2 août 2012, par Amira-Géhanne Khalfallah

Bouanani réédité en France et au Maroc

L’Hôpital d’Ahmed Bouanani sort le 4 octobre en France et au Maroc. Deux éditeurs s’associent pour faire ressusciter un texte majeur de la littérature marocaine.

Rares sont ceux qui ont lu L’Hôpital de Bouanani, pourtant un chef-d’œuvre de la littérature marocaine, une œuvre forte et toujours retentissante. Le... Lire la suite

Radio et télévision

« Le journal du samedi », chronique par Geneviève Bridel, RTS, samedi 27 octobre 2012