Œuvres
1919-1922

Slovo

Traduit du russe, préfacé et annoté par Yvan Mignot.

1 150 p.

47,00 €

ISBN : 978-2-86432-920-6

Parution : septembre 2017

La révolution a eu lieu. Elle a entamé radicalement le siècle.

En mai 1919, Khlebnikov quitte Moscou, une petite valise à la main : « Je vais dans le Midi, c’est le printemps. »

Il part vers l’un des points les plus brûlants de la guerre civile, l’Ukraine. L’errance va durer plus de trois ans et le mènera autour de la Caspienne, en Azerbaïdjan, au Daghestan, en Perse, puis de nouveau en Russie. Il sera emporté par la misère et la gangrène à Santalovo, un village du Nord, près de Novgorod.

La valise a fait place à une légendaire taie d’oreiller dans laquelle il entasse ses manuscrits, poèmes, proses, lettres, feuilles parfois volées ou envolées, qui accueille aussi son sommeil.

Il écrit aussi dans l’urgence, dans l’obscurité, dans la maison des fous, au profond de la faim, des abris de fortune, devant des feux de camp où s’échangent pain et poème, pain et immortalité.

 

Langue des oiseaux, poésie stellaire, écriture des nombres…

Je pense écrire une chose dans laquelle toute l’humanité, 3 milliards, participerait et où elle serait obligée de jouer. Mais la langue habituelle ne convient pas pour la chose, il va falloir pas à pas en créer une nouvelle.

(Lettre à Maïakovski, 18 février 1921.)

« Le spectre du spectre des spectres », documentaire radiophonique de Bastien Mignot sur le traducteur, Yvan Mignot. Il y parle de ses traductions de Vélimir Khlebnikov.

 

(Site de France culture.)

 

Revue de presse