avec_bastien
Avec Bastien

Collection jaune

128 p.

14,00 €

Epub : 9,49 €

PDF : 9,49 €

ISBN : 978-2-86432-611-3

Parution : août 2010

Bastien a la trentaine. Il a passé son enfance en Corrèze dans un hameau isolé, au sein d’une famille aimante. À huit ans il tombe amoureux de Nicolas, un de ses camarades de classe, qui disparaît peu après dans un accident de voiture. N’ayant pu consacrer sa vie à ce garçon, Bastien la consacrera aux hommes que le hasard mettra sur sa route.
Bastien est régisseur de théâtre, il aime aussi l’escalade, quand il n’est pas sur les plateaux il affronte les à-pics des grands causses de Lozère. En outre, depuis l’enfance, il s’habille parfois en fille pour voir comment le monde alors apparaît et répond. Enfin il arrive qu’il ne soit ni au théâtre ni au grand air, ni habillé en garçon ou en fille, mais nu dans quelques films pornographiques qui lui permettent d’allier l’utile à l’agréable.
C’est dans un de ces films que je l’ai vu pour la première fois. Je ne me suis jamais remis de la liberté insolente de sa présence.
Devant l’écran où je me tiens caché, à l’ombre de la lumière que Bastien projette, sans fin j’interroge le mystère de son apparition, le sens qu’elle confère à ma vie. Je tente ici de deviner tout ce que les films où je le vois s’ébattre dérobent à ma vue (son enfance, son travail, sa famille, ses amours, ses habits), me laissant dans l’exercice conjugué du regard et du désir, dans la contemplation d’un portrait lumineux et brutal à peaufiner pour les jours, désormais proches, où l’ombre gagnera.

Extrait

 

 

Un extrait lu par l’auteur :

Revue de presse

Les Cahiers du cinéma, décembre 2010, par Isabelle Zribi

Avec Mathieu Riboulet

Entretien avec Mathieu Riboulet. Propos recueillis par Isabelle Zribi à Paris, le 6 septembre 2010.

Rencontre avec Mathieu Riboulet à l’occasion de la sortie de son roman Avec Bastien (éditions Verdier), consacré à un acteur porno.

Mathieu Riboulet est écrivain depuis qu’il n’est plus cinéaste. Après des études de cinéma et de lettres... Lire la suite

Télérama, 17 novembre 2010, par Michel Abescat

Comme souvent chez Mathieu Riboulet, il y a un mystère au cœur de son dernier livre. Celui d’un garçon, vu et revu, dévoré, contemplé à travers les images d’un porno gay. Un garçon qui, apparemment, montre tout – son corps, son cul, sa peau –, mais cache l’essentiel – son histoire, sa vie, son âme. Du narrateur on ne saura... Lire la suite

Le Monde des livres, 12 novembre 2010, par René de Ceccatty

Trois fragments du corps intime

[…] Mathieu Riboulet n’avait pas craint […] dans L’Amant des morts, de décrire une sexualité multiple et anonyme. Avec Bastien va un peu plus loin. Son personnage est, telle la Divine de Jean Genêt dans Notre-Dame-des-Fleurs, un petit paysan qui entre, une fois adulte, dans le monde de la nuit. Après avoir rêvé de devenir une femme,... Lire la suite

Le Matricule des anges, octobre 2010, par Jérôme Goude

Épiphanie pornographique

L’image stéréotypée d’un acteur de films X, de trois quart dos, engendre du manque, lequel suscite désir de fiction et fiction du désir : Avec Bastien.

Une phrase liminaire, aussi minimale soit-elle, comme les premières notes d’une partition musicale bien orchestrée, suffit parfois à cristalliser l’attention. Trois mots anodins, « Appelons-le Bastien. » par exemple, sont... Lire la suite

Hétéroclite, octobre 2010

Avec Bastien

« Appelons-le Bastien ». Première ligne, nous sommes en pleine littérature. Pourtant, dessinant à traits précis le portrait d’un acteur porno qu’il faut bien nommer, imaginant la généalogie de ce corps à l’abandon des brutes et des caméras, Mathieu Riboulet raconte les trajets de son propre désir. Comme un refrain, seul ancrage dans la réalité,... Lire la suite

Blog de la Librairie Mollat (Bordeaux), septembre 2010, par Véronique Marro

Lire l’article

Le Magazine littéraire, septembre 2010, par Augustin Trapenard

Riboulet, biographe d’un fantasme

Qui est-il, ce Bastien dont le triste narrateur de Mathieu Riboulet s’efforce de tirer le portrait ? Une apparition dans un film pornographique, un de ces beaux éphèbes qui semble s’offrir tout entier mais dont l’essence reste cachée. Médusé par cette figure « gravée sur sa pupille », il se plaît à imaginer tout... Lire la suite

Page des libraires, septembre 2010, par Stanislas Rigot, Librairie Lamartine (Paris 16e)

Une autre histoire de l’œil

Entretien entre Stanislas Rigot avec Mathieu Riboulet. Propos recueillis par Patrick de Sinety.

Vous avez été réalisateur puis écrivain, publié chez Maurice Nadeau (votre premier livre), et chez Gallimard ensuite, avant de rejoindre les éditions Verdier. Vous êtes un écrivain rare, un auteur qui, roman après roman, construit une œuvre... Lire la suite

Têtu, septembre 2010, par Baptiste Liger

Cover boy

Hardeur gay et Sœur de la Perpétuelle Indulgence, le Bastien de Mathieu Riboulet est aussi resté le petit garçon en deuil de son camarade d’école. Lumineux et émouvant : l’un des plus beaux romans de la rentrée.

En chaque homme, il y a un spectateur de films pornographiques qui sommeille – enfin, qui sommeille… C’est... Lire la suite

Libération, 26 août 2010, par Éric Loret

« Finalement, comme c’était à prévoir, Bastien n’est pas devenu paysan, faute sans doute d’avoir pu devenir paysanne. » Bastien n’existe pas, puisque c’est le nom et le récit que le narrateur donne à un jeune acteur de porno gay qui « rémane » sur ses pupilles mais dont, évidemment, il ne sait rien. Bastien devient sous sa plume... Lire la suite

Technikart, juillet 2010, par Arthur Dreyfus

Quatre raisons de découvrir… Mathieu Riboulet

1.  Parce qu’il rend hommage comme personne à l’art du portrait littéraire.

Dans Avec Bastien, Mathieu Riboulet brosse le portrait d’un garçon envoûtant à l’enfance corrézienne et solitaire et qui, devenu acteur de porno gay, « joint l’utile à l’agréable ».

2.  Parce que c’est un putain de styliste.

Dès les premières phrases,... Lire la suite

Livres hebdo, 28 mai 2010, par Jean-Claude Perrier

Le garçon et l’amour

Sensible et élégant, le portrait d’un garçon particulier.

Il est des amours d’enfance qui ne s’oublient jamais. Surtout les amours particulières et inassouvies. Ainsi, c’est parce que Bastien, tombé tout gosse amoureux de Nicolas, un copain d’école plutôt disgracieux et maltraité par les autres, n’a jamais osé lui déclarer sa... Lire la suite

Radio et télévision

« Sur la route », par Martin Quenehen, France Culture, vendredi 9 septembre 2011 de 17h à 17h55

« À plus d’un titre », par Tewfik Hakem, France Culture, mercredi 6 octobre 2010 à 16h

« Du jour au lendemain », par Alain Veinstein, France Culture, mercredi 15 septembre 2010 de 23h50 à 0h30