Les Échos, 25 août 2021, par Alexandre Fillon

Monsieur Faustini part en voyage, de Wolfgang Hermann, traduit par Olivier Le Lay

Wolfgang Hermann avait déjà touché avec un récit autobiographique, Adieu sans fin, sur la mort subite de son fils de dix-sept ans. Monsieur Faustini, l’étonnant héros de son nouveau livre, a une maison, un chat et une femme de ménage. Notre homme est un retraité qui « ne mettait rien au-dessus de sa tranquillité ». Un beau jour, il quitte son domicile, se rend à sa banque et monte dans un autocar pour aller au bord du lac de Constance. Un autre jour, il connaît une expérience céleste en visitant un salon de coiffure portant le délicieux nom de Septième Ciel, puis se met en quête d’un cadeau pour sa sœur. Comment choisir entre une plante en pot et un Welsh Corgi ? Avec M. Faustini, le lecteur n’est pas au bout de ses surprises !