Alfred Döblin


Ætheria

Collection : Der Doppelgänger

Traduit de l’allemand par Marianne Charrière

200 pages

13,79 €

978-2-86432-138-5

septembre 1991

Ce roman écrit en 1949 occupe une place toute particulière dans l’œuvre multiforme de Döblin et révèle un aspect mystique de son évolution que les lecteurs de Berlin Alexanderplatz ne soupçonnent guère. Converti au catholicisme pendant son exil aux États-Unis, en 1941, Döblin trouve avec ce texte, au sortir de la seconde guerre mondiale, une voix d’apaisement et de réconciliation.

Le roman s’inspire librement de la figure à demi légendaire d’Éthérie ou Égérie, auteur supposé d’un journal de voyage à Jérusalem ; il n’a pourtant rien d’historique. Le monde méditerranéen des premiers siècles de l’ère chrétienne sert ici de toile de fond à une narration d’une liberté totale qui fait de ce voyage, avec ses multiples rebondissements, une aventure initiatique où l’imaginaire mène aux portes de la mystique.