Simon Texier


Georges-Henri Pingusson

Architecte, 1894-1978

Collection : Art, architecture, cinéma

24 x 22 cm. 300 illustrations dont un cahier couleur de 32 pages

416 pages

50,71 €

978-2-86432-480-5

octobre 2006

Georges-Henri Pingusson est l’une des figures les plus marquantes et les plus originales du Mouvement moderne en France. En cinquante ans de carrière, cet architecte aborde tous les programmes et développe, dès les années 1930, un style très personnel, qui le distingue de tous ses contemporains.
Sensible, à la fin des années 1920, à la problématique du régionalisme – il construit plusieurs villas sur la Côte basque et la Côte d’Azur –, Pingusson obtient une reconnaissance internationale avec la livraison, en 1932, de l’hôtel Latitude 43 à Saint-Tropez, œuvre atypique et ingénieuse, où l’architecte met en place le système de l’éclairage bilatéral. Au centre du débat sur l’architecture moderne entre les deux guerres, Pingusson refusera cependant de céder à la logique de la production de masse après 1945.
En 1953, Georges-Henri Pingusson est choisi, par l’association d’anciens déportés « Le Réseau du Souvenir », pour la conception du Mémorial des martyrs français de la déportation, situé à la pointe de l’île de la Cité à Paris. Livrée en 1961, cette œuvre est considérée comme l’une des plus fortes de l’architecture d’après-guerre.
À la fois leçon d’architecture et lieu de mémoire, cet aménagement témoigne de la culture et de la sensibilité de son concepteur.
L’ouvrage à paraître est la première monographie consacrée à Georges-Henri Pingusson. Il est issu d’une thèse de Doctorat en Histoire de l’art, soutenue en 1998 à l’université de Paris-Sorbonne. L’auteur s’est principalement appuyé, pour son étude, sur le fonds d’archives laissé par l’architecte. Cet exceptionnel ensemble de dessins et de documents écrits, ouvert tardivement aux chercheurs, avait jusqu’alors été peu exploité. D’autres sources ont également été consultées, notamment pour l’histoire du Mémorial, dont la reconstitution minutieuse a été rendue possible grâce au récent dépôt des archives du « Réseau du Souvenir » aux Archives nationales.

L’Architecture d’aujourd’hui, novembre 2007, par Richard Klein

Lire l’article

Techniques & architecture, décembre 2006, par Emmanuel Vicarini

Lire l’article