Gert Jonke


La Tête de George Frédéric Haendel

Collection : Der Doppelgänger

Traduit de l’allemand (Autriche) par Uta Müller et Denis Denjean

64 pages

9,94 €

978-2-86432-227-6

septembre 1995

Le 13 avril 1759, après avoir assisté à une ultime exécution du Messie à Covent Garden, George Frédéric Haendel mourait à Londres, au comble des honneurs et de la gloire. Dix-sept ans auparavant jour pour jour, avait eu lieu à Dublin la création de ce même oratorio ; et c’est encore un 13 avril, vingt-deux ans plus tôt qu’une attaque avait terrassé le musicien, alors en proie aux pires difficultés financières, privé des faveurs du public et considéré pendant plusieurs années comme un homme fini.
Ces trois dates, à l’heure de la mort, semblent se concentrer en un seul et même instant dans le bref récit que Gert Jonke, avec une érudition teintée d’humour et une virtuosité hautement musicale, consacre aux derniers instants de la vie du compositeur.