Maurice Merleau-Ponty


Le Primat de la perception

et ses conséquences philosophiques

Collection : Verdier/poche

112 pages

6,20 €

978-2-86432-753-0

mai 2014

Ces trois textes (les deux premiers datent de 1933-1934, l’auteur a vingt-cinq ans ; « Le Primat » de novembre 1946) inédits en volume, inaugurent une recherche sur la perception et restent encore la meilleure introduction à l’œuvre de Maurice Merleau-Ponty dont le dernier écrit sera L’Œil et l’Esprit.
Forme instable de la présence et du temps, la perception est ce don singulier du voyant où le visible se fait vision, où le monde se donne à lui-même un point de vue, nous-mêmes.