Rudolf Wittkower


Les Principes de l’architecture à la Renaissance

Collection : Art, architecture, cinéma

24 x 22 cm. Traduction de l'anglais par Claire Fargeot. Illustrations en noir et blanc

204 pages

29,41 €

978-2-86432-930-3

janvier 1997

Paru aux éditions de la Passion

 

Le critique et historien de l’art André Chastel a dit de son ami Rudi qu’il « était une des figures les plus sympathiques de la “scolarship” internationale ». Rudolf Wittkower (1901-1971) était, en outre, doté d’« une prodigieuse capacité d’action qui lui permettait de multiplier cours et conférence sans que sa recherche d’historien ait à en souffrir ». « Parti à Londres de 1934 à 1955 où il avait rejoint l’Institut Warburg, il développa, témoigne encore André Chastel, des recherches originales sur les “symboles” figurés et leurs migrations, et surtout sur les systèmes de proportions en architecture, qui aboutirent au maître livre les Principes de l’architecture à la Renaissance. »
Depuis sa première publication en 1949, comme volume 19 dans les célèbres Studies of the Warburg Institute, le livre de Rudolf Wittkower a acquis, il est vrai, le statut d’un classique. « Pour la première fois, on exposait comment l’adoption des formes antiques avait permis à Alberti et à Palladio de donner à l’édifice un contenu intellectuel et, s’il s’agit d’églises, une valeur religieuse. Interprétation qui battait en brèche beaucoup d’idées toutes faites sur la Renaissance. » S’appuyant sur de nombreux exemples précis et pédagogiques, l’ouvrage met au jour les liens existant entre l’architecture et la culture de ces temps nouveaux. Le travail rigoureux et historique de l’auteur, basé sur l’étude des œuvres des principaux architectes de l’époque humaniste, d’Alberti à Palladio, constitue une contribution majeure et définitive sur la signification de certaines formes architecturales ; il a, en même temps, révélé les limites d’une théorie purement esthétique de l’architecture de la Renaissance.