Bram van Velde


Lettres

à Marthe Arnaud, Françoise Porte, Jacques Putman

Collection : Art, architecture, cinéma

Préface par Jean-Luc Nancy. Textes rassemblés et établis par Gilles Béraud, Martin Lacroix et Françoise Porte. Photographies de Christer Strömholm

80 pages

15,50 €

978-2-86432-692-2

octobre 2012

Né en Hollande en 1895, mort en 1981 à Grimaud près de Saint-Tropez, Bram van Velde a produit une œuvre solitaire, en marge de tous les mouve­ments et de tous les groupes, une œuvre peu abondante mais d’une richesse chromatique et d’une unité formelle rares.
Les lettres ou simples billets recueillis ici couvrent la seconde moitié de sa vie, à partir du tournant biographique de 1936 – année de la mort de son épouse, la peintre allemande Lilly Klöker avec qui il vivait depuis 1929 –, et de son rapatriement d’Espagne en France.
Écrites en français, elles s’adressent essentiellement à trois destinataires privilégiés : Marthe Arnaud, sa compagne, Jacques Putman, collectionneur et ami, et Françoise Porte, épouse de ce dernier et amie. Ces documents nous sont d’autant plus précieux que, comparé à d’autres artistes majeurs du vingtième siècle, Bram van Velde s’est peu exprimé sur sa vie ou sur son art.
Ayant jusqu’alors vécu dans un environnement germanique, Bram ne possède pas parfaitement la langue française, aussi sa parole paraît se raréfier. Le choix d’une autre langue, avec la part d’inconnu que cela signifie, travaille son expression écrite de manière si singulière, au cours de cette nouvelle phase de sa vie, qu’elle en tire une force étonnante en même temps que le propos se réduit à son énoncé le plus quotidien, le plus tendu et le plus obstiné dans la difficulté de dire et de créer.