Jan Patocka


L’Europe après l’Europe

Collection : Philosophie

Traduit de l'allemand et du tchèque sous la direction de Érika Abrams. Postface de Marc Crépon

320 pages

23,33 €

978-2-86432-496-6

mars 2007

Dans le monde de l’« après Europe », que Patocka situe dès la fin de la Première Guerre mondiale, et devant les impasses où nous a conduit ce qui ne s’appelait pas encore la « globalisation » et qu’il nommait lui-même « l’ère planétaire », il convient de s’interroger sur l’héritage européen. Qu’a-t-on retenu ou occulté de l’expérience et du destin de l’Europe ?
Il s’avère alors que l’adoption généralisée du seul calcul de la puissance – reste de sa suprématie déchue – constitue au fond un dévoiement de ses fondements philosophiques.
Partant du thème socratique du « soin de l’âme », Patocka élabore ensuite une analyse exigeante et radicale de l’identité de l’Europe, étrangère à toute notion réductrice d’appartenance et à toute illusoire spécificité.
Il conjoint le projet ontologique, le projet critique et politique et le projet de vie pour fonder sa vision de l’Europe sur ce qu’il appelle un « rapport essentiel et explicite à l’impérissable ».