Jean-Pierre Richard


Roland Barthes, dernier paysage

Collection : Critique littéraire

64 pages

8,92 €

978-2-86432-457-7

janvier 2006

« Le concept n’est autre que le résidu d’une métaphore. » Ces quelques mots de Nietzsche, cités par Roland Barthes dans l’un de ses Cours au Collège de France, pourquoi ne pas les appliquer à ce dernier travail lui-même ?
Lire ces pages, ce serait alors tenter d’y retrouver un mémento d’images, une logique personnelle de la rêverie : l’élaboration, en somme, d’un vrai paysage passionnel.
On y déplierait, à partir de quelques exemples favoris, et en deçà des trouvailles d’idées ou de langage, la dimension, plus sauvage sans doute, de ce que Maurice Merleau-Ponty nommait, belle métaphore s’il en est, « cette touffe vivante de la perception ».

La Quinzaine littéraire, 16 février 2006, par Tiphaine Samoyault

Lire l’article