Veracruz

Verdier/poche

112 p.

7,00 €

ISBN : 978-2-37856-107-9

Parution : mai 2021

(collection d'origine : Collection jaune)

« J’avais prolongé mon séjour à Veracruz tant qu’elle avait été là – je l’aurais prolongé jusqu’à la fin du
monde, s’il n’avait tenu qu’à moi. Maintenant qu’elle avait disparu, je le prolongeais dans l’espoir de la
retrouver, ou au moins d’apprendre quelque chose sur les raisons de sa disparition.

Un jour, un pli me parvint à l’hôtel, expédié par la poste, ne comportant aucune indication de provenance, aucun mot d’accompagnement. Il contenait les quatre récits, brefs et terribles, qu’on va lire. »

 

 

Veracruz est une méditation sur l’art et les pouvoirs du roman.
Alain Nicolas, L’Humanité

 

Nous sommes en bordure du golfe du Mexique en 1990, dans ce port qui fut longtemps l’escale obligée entre La Havane et New York et où passèrent Maïakavski, Artaud et Breton, illustres prédécesseurs d’Olivier Rolin. Là, il a composé un huis clos cruel et enténébré qui hante ce livre vif et tranchant comme une lame.
Thierry Clermont, Le Figaro

 

Le mal rôde dans ce conte cruel, presque sadien et pourtant féministe, où les causes et les effets s’embrouillent comme dans un mauvais rêve.
Grégoire Leménager, L’Obs, 2016