Buson


66 haiku

Collection : Littérature japonaise

Édition bilingue. Traduit du japonais par Joan Titus-Carmel

96 pages

12,68 €

978-2-86432-423-2

octobre 2004

Alliant son grand talent de poète à une sensibilité de peintre, et puisant toujours son inspiration dans l’expérience de la nature, Buson atteint dans ses haiku une liberté d’expression et un lyrisme rarement égalés.
Vers la fin de sa vie, l’illustre peintre-poète abandonnera les arts graphiques pour se consacrer exclusivement à la poésie. Il enseigne alors à ses élèves la nécessité d’étudier respectueusement les œuvres du passé afin que se perpétue l’idéal des grands maîtres. Pour lui, il n’est de vraie poésie que dans une symbiose harmonieuse de soi avec le monde – un monde appréhendé dans une constante égalité d’humeur et permettant de composer les haiku dans cette disposition particulière de l’esprit qui leur donne, par-delà leur apparente banalité, un sens vrai. Le poète ne peut atteindre aux sommets du lyrisme qu’à partir d’une sensibilité authentique en prise permanente avec le sentiment profond et calme de la fugacité du temps.