Pierre Bergounioux


Back in the sixties

Collection : Collection jaune

64 pages

7,61 €

978-2-86432-383-9

mars 2003

La génération de l’après-guerre vieillit, mal, comme toutes l’ont fait. Ses espoirs ont périclité mais nulle ne fut plus riche, jamais, de pareils souvenirs.

L’un d’entre eux conserve, contre vents et marées, la tangible consistance de la réalité. Isolée, pâlie, soumise au blocus des États-Unis, Cuba s’ancre dans la mer des Caraïbes comme un fragment préservé de nos jeunes années. On peut y marcher les yeux ouverts mais on se demande alors si l’on ne serait pas en train, pour le coup, de rêver.

Il n’y a pas que la peinture qui manque, à Cuba, qui souffre, en revanche, d’une pléthore de moustachus en uniforme du ministère de l’Intérieur. Des bonnes âmes ont dit tout cela mieux que je ne le saurais faire. C’est pourquoi j’ai parlé des rêves. Ils ont beau être immatériels, ils n’en sont pas moins réels. L’un d’entre eux s’attarde dans la mer des Caraïbes, précaire, pâli mais tangible, encore. Je l’ai fait.

« Les Jeudis littéraires », par Pascale Casanova, France Culture, jeudi 5 juin 2003

 

Traductions

 

De volta aos anos 60, trad. Graziella Beting, São Paulo, Alameda, 2011 (portugais).