Alain Boureau


En somme

Pour un usage analytique de la scolastique médiévale

Collection : Histoire

96 pages

13,18 €

978-2-86432-636-6

février 2011

« Depuis vingt-cinq ans, je charge obstinément de scolastique tous les thèmes psychanalytiques possibles.
Pour expliquer mon entreprise, je dois d’abord tenter de définir un investissement personnel, qui passe aussi par les enchantements et puissances de la parole médiévale.
Le chapitre III se saisit de l’histoire de Thomas d’Aquin. Mon investissement et mon objet concordent : il se trouve que mon affection admirative s’adresse à une figure éminente de la pensée scolastique. J’espère suggérer là une approche des mécanismes inconscients par une attention dirigée vers la composition même des textes, dans leur formalité plus que dans leur contenu ; j’ai l’ambition de montrer comment un tel corpus suggère de nouvelles méthodes d’analyse, peut-être applicables ailleurs.
Ensuite, j’entends montrer que des enjeux collectifs justifient cette résurgence du passé des scolastiques. Enfin je brosse à gros traits le paysage scolastique pour y situer mes remarques. »

Archives de philosophie, cahier 2013/3, tome 76, automne 2011, par Jacob Schmutz

Lire l’article

Lettres de la société de psychanalyse freudienne, 2012, par Patrick Avrane

Lire l’article