Christian Jambet


La Grande Résurrection d’Alamût

Les formes de la liberté dans le shî’isme ismaélien

Collection : Philosophie

424 pages

29,21 €

978-2-86432-113-2

septembre 1990

Le 8 août 1164, le grand maître des shî’ites ismaéliens proclama la « Grande Résurrection » en sa place forte d’Alamût au nord de l’Iran. Il abolit le règne de la loi et instaura une communauté unie par le seul impératif de contempler en l’homme parfait la face visible de la divinité : de vivre ici-bas une vie divine.
Cet événement messianique est-il une exception dans l’histoire de l’islam ou permet-il d’en éclairer le drame intérieur ? Que nous dit-il du shî’isme, tendu entre la célébration de la Création et la déportation d’une perte ineffaçable ?
Que nous dit-il de nous-même ? En un temps où l’on interprète la liberté dans les termes veules d’une philosophie des droits, où l’on refuse aux hommes tout héroïsme, nous devons mettre en lumière ces formes étranges de la liberté : celle que l’homme recherche lorsque, mortel, il refuse l’assentiment à sa propre mortalité et à l’abaissement d’une philosophie de la survie, quand il désire plus que tout « se conduire en immortel ».

Bulletin critique des annales islamologiques, nº 9, par Guy Monnot

Lire l’article