La Pensée du Retour
après Rosenzweig et Levinas

Philosophie

Séminaire donné à l’Institut d’études lévinassiennes. Jérusalem, 9 octobre 2002 - 18 juin 2003.
Texte établi par Carine Brenner, Gilles Hanus et Léo lévy.
Prologue de Léo Lévy.
Préface de Gilles Hanus

448 p.

26,50 €

Epub : 17,99 €

ISBN : 978-2-37856-081-2

Parution : octobre 2020

Au cours de ce qui fut son dernier séminaire, la réflexion de Benny Lévy s’inscrit dans la continuité en même temps qu’elle amorce quelque chose de neuf, plus précisément un recommencement autour de l’étude de l’œuvre de Levinas. Il revient aux textes, relance la pensée en prenant le risque de la critique et en s’exposant. Il est nécessaire d’approfondir ce qui s’y esquisse et que Benny Lévy appelle la pensée du Retour. Il s’agira dès lors de la dégager en revenant à sa matrice qui rencontre dans les textes du philosophe une certaine résistance. Si l’on se rend attentif à la façon dont leur articulation s’effectue dans les textes, il apparaît qu’on ne peut établir une séparation stricte entre la philosophie et les textes juifs, ce qui contredit la doctrine communément admise de leur séparation.

Dans ce séminaire, qui constitue la chair, le matériau d’enseignement à partir duquel fut rédigé Être juif, Benny Lévy fait retour non en deçà de Levinas, mais avec lui, au-delà de lui. Son geste brutalement interrompu, son pas en avant, n’ont rien perdu de leur vitalité.