Murasaki Shikibu


Le Dit du Genji

Collection : Littérature japonaise

Édition complète. Traduit et présenté par René Sieffert. Livre relié et couverture rigide. Impression sur papier bible.

1 472 pages

60,00 €

978-2-86432-653-3

mai 2011

 Le Dit du Genji, ce grand classique de la littérature universelle dont Borges disait qu’il n’a jamais été égalé, fut écrit au début du onzième siècle par dame Murasaki, une aristocrate qui vécut à la cour impériale de Heian-kyô (l’actuelle Kyôto).
Cependant, écrit René Sieffert qui a travaillé à sa traduction près de vingt ans, « pas un instant je n’ai eu le sentiment d’un véritable dépaysement, ni dans le temps ni dans l’espace, mais au contraire me hantait l’impression constante d’être engagé dans une aventure mentale étonnament moderne. Il m’a semblé découvrir des situations, des analyses, des dialogues qui pouvaient avoir été imaginés hier, si ce n’est demain. »
Ce « roman-fleuve », qui retrace le destin politique et la riche vie amoureuse d’un prince, le Genji, vaut autant par la vigueur de la narration que par l’évocation d’un climat, une atmosphère, un état d’âme, les accords d’une cithare ou le parfum d’un prunier en fleur – illustration parfaite de l’impermanence de ce monde et de la vanité ultime de toute entreprise humaine.

.

L’Anagnoste, 25 novembre 2013, par Zoé Balthus

Chef-d’œuvre universel d’une herbette de Cour

Lire l’article

« Tout un monde », par Marie-Hélène Fraïssé, France Culture, mardi 28 février 2012 de 15h à 16h.