Le Talmud – Traité Moed Katan

Traduit de l’hébreu et de l’araméen par Israël Salzer

224 p.

19,00 €

ISBN : 978-2-86432-079-1

Parution : décembre 1988

Le traité Moed Katan se présente comme un complément au traité Pessahim. Il y est question, comme l’indique son titre, des « demi-fêtes » – soit essentiellement du temps qui sépare le premier et le dernier jour de Pâque. Cette période, qualifiée par les maîtres du Talmud de hol hamoed, c’est-à-dire à la fois jour profane et jour de fête, porte une ambivalence qui sera, tout au long du texte, au cœur d’un débat constamment rapporté aux problèmes les plus concrets, en particulier aux difficultés que soulève l’interdit de travailler. Ainsi, lorsqu’une récolte est mise en péril, celui-ci n’est ni levé ni rigoureusement maintenu.

La seconde partie du traité aborde tout ce qui concerne la conduite et le travail du deuil. On y raconte le décès de quelques grands maîtres et on nous rapporte aussi bien les thèmes des plus savantes oraisons que les paroles improvisées des femmes du peuple en deuil.

Si le premier mot du traité nous enjoignait d’arroser les arbres pour les empêcher de mourir, le deuil constitue donc le mot de la fin, à travers un même fil conducteur. C’est le cours de la destinée humaine que ces paroles vives des grands maîtres remontent jusqu’à son terme. Jusqu’à sa première et ultime ambivalence.

Revue de presse

BCLF, avril 1989

Le traité de Moed Katan se présente comme un complément au traité Pessahim. Il y est question, comme son titre petite fête l’indique, de la période qu’en français nous avons coutume d’appeler des demi-fêtes et qui sépare le premier jour de la Pâque du dernier (et également le premier jour de la fête des Cabanes... Lire la suite

Radio et télévision