Carnet de notes, 2011-2015

Collection jaune

1 216 p.

38,00 €

Epub : 26,99 €

PDF : 26,99 €

ISBN : 978-2-86432-852-0

Parution : février 2016

« Comment imaginer, en ouvrant ce carnet, voilà trente-cinq ans, qu’un jour viendrait où l’extrême droite serait une menace effective en France, Paris ensanglanté par des attentats, le socialisme réel, l’avenir, l’espoir, de lointains souvenirs ? C’est pourtant le paysage qui a émergé du temps irréparable, la désolante réalité, le présent. »

P. B.

Ce volume est le quatrième Carnet de notes.

Extrait

 

Revue de presse

Etudes – Revue des livres, juin 2016, par Françoise Le Corre

Le phénomène est sans égal et, devant ce quatrième volume, on s’interroge sur une double fidélité qui frise l’obstination, celle de l’auteur et celle de ses lecteurs. Pas un jour ne manque à cette scrupuleuse chronique du quotidien qui fascine par sa récurrence : « Debout avant six heures. Aube désastreuse, pluvieuse, froide… » L’heure du réveil est importante,... Lire la suite

DNA, 28 mai 2016, par VeP

« La réalité a à voir avec le dialogue, la contradiction, l’accord des consciences. Elle était indéterminée aux yeux mêmes des intéressés. Le moment est venu où il a fallu y faire réflexion, pour des raisons pratiques. Tout changeait soudain. Il importait de savoir de quoi elle était faite, de distinguer ce qu’on pouvait conserver de... Lire la suite

Hippocampe, mai-juin 2016, par Claude Chambard

Depuis 1980 Pierre Bergounioux tient ses carnets avec une attention rare. Si les premières années ne le voyaient pas au travail chaque jour, bien vite la nécessité de noter, chaque matin, les événements de la veille dans de gros cahiers, s’est invitée dans sa vie. L’auteur des débuts n’est pas encore, à proprement parler, un... Lire la suite

Le Monde des livres, 15 avril 2016, par Bertrand Leclair

La force de l’habitus

Pierre Bergounioux poursuit son journal. Toujours aussi fascinant.

Fort de ses mille deux cents pages, le quatrième volume du Carnet de notes que Pierre Bergounioux tient depuis 1980 couvre les années 2011 à 2015 et se clôt sur sa préparation à l’édition, provoquant un étonnant télescopage des temps de l’écriture... Lire la suite

La Liberté de Fribourg, 9 avril 2016, par Alain Favarger

Le journal des années sombres

Beau défi que celui que relève depuis plus de trente-cinq ans, l’écrivain né à Brive-la-Gaillarde en 1949. Ou comment noter au jour le jour ou presque le fil de son quotidien ? Entamé en 1980, ce carnet de notes en est à sa quatrième tranche, celle des années 2011-2015, chaque volume... Lire la suite

Le Matricule des anges, avril 2016, par Richard Blin

La perte et le savoir

Dans le nouveau tome de son Journal (2011-2015), marqué par l’amer et le noir, c’est d’un sang d’encre que Pierre Bergounioux continue à rendre compte de la prose des jours et de la prévalence du passé au détriment du présent.

Fruit du besoin de fixer, de sauver quelque chose... Lire la suite

En attendant Nadeau, avril 2016, par Tiphaine Samoyault

Le temps rejoint

Lire l’article

Centre-France, samedi 2 avril, par Robert Guinot

Pierre Bergounioux : Carnet de notes

Le grand écrivain corrézien Pierre Bergounioux poursuit la publication de ses Carnet de notes. Voici son journal de 2011-2015, le quatrième d’une suite qui se décline par décennies de 1980 à 2010. Tous sont édités par Verdier, le nouveau Carnet est volumineux (1 212 pages, 38 €) et couvre... Lire la suite

Sud Ouest, 2 avril 2016, par Catherine Darfay

Les carnets du temps qui passe

L’écrivain corrézien est présent à l’Escale pour le dernier volume de ses Carnets

Ne cherchez ni confidences people ni journal de la création littéraire dans les Carnets de Pierre Bergounioux, même si l’auteur s’y montre souvent un crayon ou un livre à la main, dans cette attitude d’étude... Lire la suite

L’Humanité, 17 mars 2016, par Jean-Claude Lebrun

L’affaire a commencé en 1980. Trois volumes, un par décennie. Et donc ce quatrième, cinq années seulement, mais tout aussi substantiel. Comme si, le temps avançant et les troubles de santé s’installant, il fallait tenter de confier plus encore de l’incessante rumination aux pages du carnet. Parvenu au prix d’un intense effort à s’arracher de... Lire la suite

Diacritik, 18 mars 2016, par Johan Faerber

Les tablettes de buis de Pierre Bergounioux (Carnet de notes. 2011-2015)

Lire l’article

Les lettres françaises, mars 2016, par Christophe Mercier

Depuis maintenant dix ans, les Carnets de notes de Pierre Bergounioux ont suscité des « addicts » et en voyant annoncé un quatrième tome couvrant cinq années au lieu des dix habituelles, on pouvait craindre un mince volume, dans lequel le poids du temps, qui est tout le sujet de ces Carnets, n’aurait pas suffisamment... Lire la suite

La Nouvelle République.fr, 29 février 2016, par Pierre-Olivier Lombarteix

Lire l’article

Centre France, 28 février 2016, par Daniel Martin

À contretemps

Noter au jour le jour les menus faits d’une vie, d’une époque avant que le temps ne transforme ce qui fut. Consigner le tout dans des Carnets.

Chaque matin, « Debout à six heures, ciel voilé » ou « Debout à cinq heures. Le temps a changé. Aux sombres nuées qui pesaient,... Lire la suite

L’Indépendant, 21 février 2016, par Serge Bonnery

Les travaux et les jours

En 2006, paraissait aux éditions Verdier le premier tome du Carnet de notes de Pierre Bergounioux. Il couvrait la décennie 1980-1990 en 951 pages. Les deux suivants dépasseront le millier. Pierre Bergounioux, écrivain méticuleux, entomologiste de la langue dont les livres ne dépassent que rarement la centaine de pages, dévoilant... Lire la suite

Libération, 19 février 2016, par Claire Devarrieux

Pierre Bergounioux, au cœur des jours

Lire l’article

La Croix, 18 février 2016, par Patrick Kéchichian

Carnet de notes, la vie, du dehors au dedans

Dans ce nouveau volume de ses Carnets, précieux à ses lecteurs, Pierre Bergounioux consigne avec scrupule le détail des jours, pour ne rien omettre du réel.

Lire l’article

Radio et télévision

« Le temps des écrivains », par Christophe Ono-dit-Biot, France Culture, 7 mai 2016.

« Le matin du départ », par Dorothée Barba, France Inter, 26 et 27 mars 2016.

« Boomerang », par Augustin Trapenard, France Inter, 11 février 2016.