Georges-Arthur Goldschmidt

Né le 2 mai 1928 à Reinbek (Allemagne). Famille de magistrats convertie au protestantisme, émigre en France en 1939. Professeur agrégé d’allemand jusqu’en 1992. Citoyen français, vit à Paris.

Prix France Culture, 2004 (Le Poing dans la bouche)
Prix Breitbach pour l’ensemble de son œuvre, 2005

Le Monde des livres, 13 février 2009, par Amaury da Cunha

G.-A. Goldschmidt : « Je suis un enfant de Kafka et de Rousseau »

Georges-Arthur Goldschmidt a 80 ans et l’œil d’un...

Lire l'article

Diasporiques, décembre 2005, par Maurice Mourier
Georges-Arthur Goldschmidt ou comment survivre

Mais d’abord pourquoi « une œuvre », alors qu’il y a deux livres ? Le premier se présente...

Lire l'article

Le Point, 17 mai 2007, par François Dufay
La « Françallemagne » de Georges-Arthur Goldschmidt

Entretien avec G.-A. Goldschmidt. Propos recueillis par François Dufay.

Élevé dans l’Allemagne nazie, arrivé...

Lire l'article

Le Matricule des anges, juin 2011, par Thierry Guichard
Une vie de rechange

Connu pour ses traductions de Nietzsche, Kafka et Handke, Georges-Arthur Goldschmidt n’a jamais cessé d’écrire...

Lire l'article

Heidegger et la langue allemande, ensemble de cinq articles tirés du séminaire au Collège international de philosophie de 2004 à 2007, initialement publiés dans la revue Lendemains.

 

Série d’entretiens radiophoniques, émission À voie nue, France Culture, avril 2003 :

1. Une enfance allemande

2. La punition de l’exil

3. Deux rails, un train

4. De l’esprit d’enfance à l’esprit de solitude

5. Le malaise allemand

 

Émission Répliques, « Entre deux langues », invités : Georges-Arthur Goldschmidt et Heinz Wismann, France Culture, 15 décembre 2012.