David Bosc


Mourir et puis sauter sur son cheval

Collection : Collection jaune

96 pages

11,50 €

Epub : 7,99 €

PDF : 7,99 €

978-2-86432-847-6

janvier 2016

Daily Express, 4 septembre 1945 : « Personne ne sait encore pourquoi Sonia A., une artiste espagnole de vingt-trois ans, a chuté mortellement de 80 pieds sur le pavé de Queensway, Bayswater. Hier matin, elle a passé un appel téléphonique depuis l’immeuble. Quelques minutes plus tard, elle gisait nue et mourante
dans la rue. »

 

Quand on a vécu son enfance dans une absolue liberté et que l’entrée dans l’âge adulte ne s’est assortie d’aucun harnais, d’aucune obligation ni désir
de servir, de consacrer les bonnes heures du jour au travail, aux soins des enfants ou des animaux, alors la faim de liberté se déplace, elle mute, elle trouve aussitôt d’autres murs à quoi se heurter, d’autres insuffisances : la société, bien sûr, la liberté qu’on n’a pas d’y faire ceci, d’y être cela, mais aussi la limitation du corps et la limitation de l’esprit. Poursuivant un désir à quoi rien ne saurait répondre, Sonia amorce un envol qui n’aura pas de fin.

 

Cet ouvrage a reçu le prix Michel-Dentan 2016.

 

 

Entretien par François Annycke pour Libfly

Cahier Critique de Poésie, 26 juillet 2016, par Michéa Jacobi

Lire l’article

La Plume au vent (bulletin de la Société de lecture de Genève), mai 2016

Lire l’article

Le Devoir, 2 avril 2016, par Guylaine Massoutre

Ces obscurs objets du désir

Lire l’article

Le Courrier, vendredi 12 février, par Maxime Maillard

Journal d’une prise d’envol

Lire l’article

Blog de la Librairie Ombres Blanches (Toulouse), 10 février 2016

Lire l’article

24 heures, 26 janvier 2016, par Boris Senff

L’envol d’une femme trop libre à la fin de la guerre

Avec Mourir et puis sauter sur son cheval, David Bosc se penche sur un destin singulier.

Lire l’article

Actualitté, 19 janvier 2016, par Félicia-France Doumayrenc

Le carnet de rêves de David Bosc : le suicide de l’artiste

Lire l’article

Le Clavier Cannibale, 18 janvier 2016, par Claro

Le rythme comme contrepoison : quand Bosc fait danser les douleurs

Lire l’article

Le Temps, 14 janvier 2016, par Éléonore Sulser

Sauter par la fenêtre 
et écrire un livre incandescent

David Bosc invente les derniers jours d’une artiste espagnole, Sonia Araquistáin, retrouvée suicidée sur le pavé londonien, dévorée par l’amour de la liberté.

Lire l’article

Libération, 8 janvier 2016, par Frédérique Roussel

Linceul de papier

Lire l’article

Charybde 27 : le blog, 7 janvier 2016, par Marianne Loing

La trajectoire et la chute insensées d’une poète pour évoquer le désir et le refus absolu de se conformer.

Lire l’article

« La Dispute », coup de cœur de Elisabeth Franck-Dumas (à 32:40), France Culture, 12 février 2016.

« Les glaneurs », chronique de Philippe Marczewski (à 2860 secondes), Musiq3 (RTBF), 11 février 2016.

« La Librairie francophone », par Emmanuel Khérad, France Inter, 6 février 2016.

« Zone critique », coup de cœur de Julien Burri (à 52:50), Espace 2 (RTS), 31 janvier 2016.

« Les Bonnes feuilles », avec la collaboration d’Anne-Vanessa Prévost, France Culture, 15 janvier 2016.

« Entre les lignes », par Jean-Marie Félix avec Anik Schuin, Espace 2 (RTS), 13 janvier 2016.

« Zone critique », par Anik Schuin, chroniques de Geneviève Bridel (RTS), Michel Audétat (Le Matin Dimanche) et Eléonore Sulser (Le Temps) , Espace 2 (RTS), 8 janvier 2016.

« Les Nouvelles vagues », par Marie Richeux, France Culture, 7 janvier 2016.

« Le Temps des libraires », par Sadou Czapka de la librairie Regain, à Reillanne, France Culture, 5 janvier 2016.

Traductions

Umrzeć, a potem wskoczyć na konia, trad. Anna Wasilewska, Varsovie, Noir sur Blanc, 2018 (polonais).