Benny Lévy


Visage continu

La pensée du Retour chez Emmanuel Lévinas

Collection : Philosophie

144 pages

11,66 €

978-2-86432-289-4

octobre 1998

Si le Dieu de la Bible ne peut être défini au moyen de prédications et d’attributions logiques, le discours philosophique peut-il supporter le non de Dieu ? Si le premier mot du sensé est biblique, faut-il dire que le dernier mot est grec ? Comment comprendre alors que le premier mot fasse retour à l’époque de la « fin de la philosophie » ? Au cœur de cette interrogation : l’entente de la Parole de Dieu dans le Visage, selon Emmanuel Lévinas.
Si le Visage d’autrui se donne à l’intelligibilité phénoménologique, la visitation même du visage implique l’intelligibilité éthique « de ce qui n’est pas de ce monde ». Plus encore : elle commande la sainteté. Sainteté que dire le paradigme du « Visage continu » d’Adam. La philosophie « positive » de Lévinas s’entend, ici, comme appartenant à la grande pensée du Retour où se sont essayés les Juifs européens, « entre l’hitlérisme incessamment pressenti et l’hitlérisme se refusant à tout oubli ».