François Garcia


Bleu ciel et or, cravate noire

Collection : Faenas

352 pages

18,25 €

978-2-86432-572-7

février 2009

Au début des années soixante-dix, François Garcia fait partie de cette poignée de jeunes Français qui, dans le Sud de la France, se lancent dans la grande aventure de la tauromachie. Leurs aînés font alors tout pour les en dissuader : « Pour toréer, il faut avoir du sang espagnol », répètent ces aficionados confirmés, responsables de clubs taurins à Nîmes, Dax, Arles ou Bordeaux…
Comme quelques autres, François Garcia, qui commence alors des études de médecine, refuse les conseils raisonnables. Il part sur les routes d’Espagne, à la recherche de vaches à toréer dans les élevages de toros de combat, participe à des courses de villages et connaît, avec quelques autres, la vie misérable des pensions du quartier des toreros à Madrid, les apoderados véreux, les compagnons en difficulté, les rêves trop grands.
Après Jours de marché, en 2005 (Liana Levi), magnifique roman sur des destins croisés dans la communauté espagnole de Bordeaux, justement remarqué par la critique et qui fut un succès de librairie, François Garcia livre, avec Bleu ciel et or, cravate noire, le grand roman des débuts de la tauromachie française. Le héros de François Garcia, qui veut à tout prix devenir torero, construit peu à peu son destin, des exigences de la passion au difficile exercice de sa propre liberté.

Lettres d’Aquitaine, juillet-septembre 2009, par Patrick Volpilhac

Lire l’article